Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

Lettre ouverte aux jeunes idéalistes d’extrême-droite

Posted by Ysengrimus sur 1 mai 2017

extreme-droite

Vieux marxiste qui ne changera pas de bord, je n’aurais jamais cru ça possible: de l’idéalisme à l’extrême-droite. Pour les gens de ma génération, l’extrême-droite, ça a toujours été des milices patentées, des Pinkerton du capital, défendant brutalement la loi et l’ordre. Des suppôts de la réaction ne pouvaient absolument pas promouvoir un idéal. Les fachos de mon temps se contentaient de monter la garde devant la forteresse croupissante des valeurs de grand-papa. L’extrême-droite, ce sont des milices pour grands bourgeois, des mercenaires. Des fanatisés sans ligne définie. Certainement pas des idéalistes.

Et pourtant, voici maintenant que se présentent au portillon sociétal des petits jeunes en habits de ville, proprets, toniques, conscientisés, doctrinaires. Ils se donnent comme anti-système et ils aspirent à rien de moins qu’une refonte en profondeur de l’occident. Ils croient en un idéal et, tumultueux, cet idéal se canalise à travers le tuyau le plus brunâtre imaginable: antisémitisme (retour en force de la grande conspiration financière sioniste), xénophobie (les terroristes se planquent parmi les réfugiés des guerres impériales comme les hommes d’Ulysse parmi les brebis du cyclope éborgné), isolationnisme national (les grands ensembles sont des suppôts du supra-nationalisme extorqueur), anti-capitalisme droitier (oui à la boutique de papa. Non à la grande entreprise exporteuse d’emplois), moralisme sociétal (non au pour tous, sous toutes ses formes), religiosité rampante (catholiques culturels pour ne pas dire catholiques tout court). C’est le sursaut, la révolution sociale des droites, l’opération drapeau brun, avec toutes les évanescences oniroïdes que cela entraîne et charrie.

Le cœur serré d’une infinie tristesse, je vais postuler que ces petits jeunes sont de bonne foi. On a d’ailleurs trop voulu qu’ils soient de mauvaise foi, qu’ils soient des agents cyniques et livides de forces populistes troubles, mi-trublionnes mi-carriéristes, assurant leur avenir bureaucratico-entrepreneurial dans un occident froidement re-fascisé. On a trop voulu que les petits jeunes d’extrême-droite d’aujourd’hui fassent de la politique calculatrice, mièvre et foireuse comme leurs aînés, qu’ils s’avancent sur l’échiquier aux combines, de façon biaiseuse, médiocre, arriviste, hédoniste et onaniste. Non, les petits jeunes d’extrême-droite contemporains ne sont pas des cyniques et des fatalistes. Ils sont finalistes. Ils marchent au pas, l’œil sur la ligne d’horizon. Ils croient en leur camelote. Ils ont de l’idéal.

C’est bien là le tout du drame. Pire que la mauvaise foi, il y a la bonne foi. La mauvaise foi au moins, on peut en désamorcer l’astuce. La bonne foi, on ne peut que rester baba, les bras ballants et la gueule béante. Un aigrefin insidieusement xénophobisant qui s’adonne à un lobbying mercantile en faveur d’un groupe pour en faire chanter un autre, ça se décode et conséquemment ça s’affronte. Un authentique xénophobe ardent qui croit de bonne foi à la ré-immigration pour fins de protection des valeurs de la race blanche, cela vous laisse frigorifié et sans voix dans sa terrible bonne foi. Au fin fond, il n’y a pas pire ferveur que la ferveur patriote authentique. Et oh, oh, elle n’est nullement garante de vérité et de pertinence descriptive, cette ardente authenticité.

Jeunes d’extrême-droite, votre ferveur est imparablement symptomatique du recul socio-historique de l’occident. Celui-ci est calmement irréversible. Dans l’économie-monde de demain, l’Europe et l’Amérique seront de plus petits ensembles devant l’Eurasie et l’Afrique. En 1950, les États-Unis assuraient 53% de la production industrielle mondiale. Aujourd’hui, c’est 22% en baisse graduelle. Cela ne va pas s’inverser pour plaire au président réac du moment conjoncturel que l’on voudra. Croire contrer de telles tendances lourdes est désarmant de naïveté. C’est pourtant dans cette voie patriotarde sans issue que vous vous engagez, jeunes idéalistes d’extrême-droite. Je ne vous dirai jamais assez combien les politicards conventionnels que vous exécrez tant sont suavement complaisants envers vous, dans cette démarche globale. Les politiciens professionnels véreux et manœuvriers adorent votre ferveur. Vous les servez. Quand vous êtes trop sages, vous faites ouvertement avancer les valeurs putrides qu’ils promeuvent en sous-main. Quand vous êtes trop remuants, vous leur servez de repoussoirs et vous légitimez leurs propres dérives répressives aussi pleurnicheuses qu’implacables.

Sur ce point spécifique, la culture internet, dont vous vous gargarisez tant, est un symptôme particulièrement lancinant. Elle s’approche de plus en plus, la fin de la récré des trolls fachos et des intempestifs utra-droitiers cyber-anonymes. Le flicage institutionnalisé de l’internet qui s’en vient, vous en aurez été les agents provocateurs idéaux… les artisans objectifs, en fait. Par vos pratiques et votre fachosphérisme, exacerbé ou victimaire, vous aurez légitimé tous ceux qui veulent tant avoir le doigt sur l’interrupteur de l’internet. Je ne vous lance pas la pierre, au demeurant. C’est largement impondérable, cette affaire. C’est comme les radios pirates d’autrefois ou tout autre type de Far West conjoncturel. La civilisation finit toujours par rentrer dans le tas, avec ce genre de dispositif. Et, jusqu’à nouvel ordre, la civilisation sert ouvertement sa bourgeoisie et ce, sans se complexer. On s’en souviendra un jour avec une sorte de nostalgie acide, des années trolls…

Ce que je vous dis frontalement ici, jeunes idéalistes d’extrême-droite, c’est que vous vous faites sciemment manipuler par l’ordre établi. Aucune génération n’y a échappé, du reste, et il viendra bien un jour, le moment amer où vous cesserez de vous croire, vous aussi, plus fins que tous les autres. Il faut dire que votre cause est bien mal partie, bien mal engagée. Embrasser en partant l’extrême-droite, en la prenant pour un facteur de changement, il faut vouloir s’en envoyer toute une d’erreur de jeunesse en quadraphonie. L’extrême-droite n’est pas structurellement anti-système. Elle sert le système à fond les ballons. Que fit la seconde guerre mondiale hitlérienne dans toute sa ferveur torride pendant six ans (1939-1945), si ce ne fut faire le lit objectif du libéralisme triomphant des Trente Glorieuses (1945-1975) et de sa suite de crises contemporaines. Penser changer le monde avec une programmatique de fachos éculés venu de Russie ou d’Iran, ma foi, il faut vraiment vouloir rêver.

Mais que voulez-vous? Il n’y en a plus vraiment de théorie économico-politique, hein. Allez pas vous imaginer que vous allez pas devoir retourner vos poches devant le tiroir-caisse, pour avoir remplacé le marxisme par le catholicisme. Tout ce qui est méthodiquement effectivement anti-capitaliste et/ou post-capitaliste, tout ce qui est authentiquement radical et subversif, vos saltimbanques extorqueurs et vos politicards pseudo-patriotes sont arrivés à vous faire croire que c’était bobo, dépassé, suranné, intellectualiste, condescendant, casuiste. Le marxisme, la lutte des classes, l’abolition de la propriété privée des moyens collectifs de production, la saisie sans compensation des grandes fortunes pour utilisation civique immédiate, la révolution des travailleurs, vous avez en commun avec le ci-devant système de ne pas vouloir en entendre parler. Hé bé, les alliances objectives seront ce qu’elles seront, sans moins sans plus… On vous a refait une vieille entourloupe de passe-passe sans que vous ne vous en rendiez compte vraiment. On vous a dit qu’il ne fallait plus penser, qu’il fallait simplement la jouer passionnel, pseudo-novateur, soi-disant dissident, et patriote. Vous allez payer pour ça aussi. Renoncer à la pensée analytico-critique effective, cela ne peut mener qu’à un seul état de conscience: celui du dur réveil.

Jeunes idéalistes d’extrême-droite, croyez-en un vieux qui a embrassé intimement ses causes et qui, ce faisant, s’est bien souvent fait baiser par elles: vous allez vous faire fourrer. Les politicards professionnels d’extrême-droite vont se servir de vous pour se positionner dans le mainstream politicien… puis ils vont tout doucement se recentrer, en vous prenant sournoisement pour acquis. Rien ne sortira de novateur ou d’utile de tout le fla-fla de la cause que vous avez si naïvement pris en charge. L’extrême-droite ne peut pas être un facteur de progrès. C’est là une contradiction dans les termes. Mais niaisez, allez. Tournez en rond dans le bac à sable. On en reparlera quand vous aurez pris conscience de votre erreur de jeunesse et lui aurez piteusement tourné le dos. Mais là, c’est votre jeunesse, elle aussi, qui n’y sera plus.

.
.
.

Paru aussi dans Les 7 du Québec

.
.
.

53 Réponses vers “Lettre ouverte aux jeunes idéalistes d’extrême-droite”

  1. Exposé sans méchanceté (sinon j’aurai zappé), et instructif quand aux vilains défauts dans son imaginaire qu’un idéaliste d’extrême gauche prête à une personne d’extrême droite. Il est évident pour moi que les termes droite/gauche sont interchangeables.

    L’article aurait pu être une lettre ouverte aux idéalistes de tout genre, montrant que l’idéalisme est incontournable mais n’est pas tout (La conscience n’est pas seulement mentale, mais là c’est le début d’une autre histoire).

    • Le Boulé du village said

      Super de bon texte, Ysengrimus. À preuve. Mème les petits cyber-fachos ne le zappent pas et envalent le crapotte…

    • Piloup said

      MACRON PRÉPARE L’INTÉGRATION RÉPUBLICAINE DE L’EXTRÊME-DROITE

      L’auteur a mille fois raison ici de parler d’une récupération institutionnelle en cours des fachos. Macron y procède, très ouvertement. Son discours de 2017 sur l’état de l’union singe de ricains à la manque est un net appel du pied en direction des fa.

      – Retour néo-mitterandien de la proportionnelle donc effritement objectif des droites et retour prévisible de l’extrême-droite dans l’espace électif
      – Précarisation de la vie parlementaire (dissolution des cumuls et des autres velcros institutionnels) pour bien généraliser la peur docile
      – Réduction du tiers du volume du parlement (anti–parlementarisme in petto)
      – Centralisation et croupionisation des dispositifs consultatifs
      – Présidentialisation à l’américaine des nominations de justice
      – Banalisation et institutionnalisation tranquille des mesures d’urgence en les abolissant en apparence
      – Militarisme implicite et explicite sur un ton ouvertement néo-guerre-froide.

      Dans quelques temps, si, par exemple, Florian Philippot fonde Les Patriotes et fait du buzz et du score, s’il forme un groupe d’un certain poids dans l’hémicycle, il peut parfaitement aspirer à la position de premier ministre (en fin de quinquennat ou plus tôt ou plus tard). Les fachos auront alors réalisé la prédiction d’Ysengrimus. Selon leur formulation: ils tapineront pour le système que Jupiter est en train d’adapter (il faut en finir avec cette vieille république) pour les récupérer par mille entrées de service.

  2. Line Kalinine said

    Ce que je vous dis frontalement ici, jeunes idéalistes d’extrême-droite, c’est que vous vous faites sciemment manipuler par l’ordre établi. Aucune génération n’y a échappé, du reste, et il viendra bien un jour, le moment amer où vous cesserez de vous croire, vous aussi, plus fins que tous les autres. Il faut dire que votre cause est bien mal partie, bien mal engagée. Embrasser en partant l’extrême-droite, en la prenant pour un facteur de changement, il faut vouloir s’en envoyer toute une d’erreur de jeunesse en quadraphonie.

    Je seconde ceci du fond du cœur. Quelle magnifique réflexion, Ysengrimus. Merci.

  3. Catoito said

    Ceci dit, cet idéalisme facho est déjà en cours de décomposition. Il n’est que de voir les efforts d’une malhonnêteté inouïe que le Front National déploie pour chercher à se rendre présentable. Toutes les compromissions y sont, bien au clair, et ils ne sont même pas aux affaires. Une structure de compromission aussi perfectionnée ne pourra que s’aplatir devant ce qu’elle combattait hier. Le mensonge de ces minables est intégral, même dans l’enceinte stricte de leur propre pensée.

    • Freluquet du Dimanche said

      Deux mots: Donald Trump. Cent jours plus tard, il a lâché son cabotinage démagogique de facho et il applique docilement la politique du G.O.P. C’est pas juste des fachos. C’est des incapables politiques et des serviteurs directs du capitalisme.

  4. Le catholique culturel said

    Je ne seconde pas ce texte.

    • Marie Verne said

      Je ne seconde pas ce commentaire.

      • Bobino said

        Je seconde cette froideur polie dans le désaccord bilatéral.

        [Je la seconde aussi. Surtout sur un sujet aussi passionnel. — Ysengrimus]

  5. Odalisque said

    Donc, les erreurs de jeunesse sont pas juste gauchistes. Elles sont de toutes obédiences et reposent sur le fait de mal comprendre la lourdeur inerte et insensible des pouvoirs. Ce principe posé, entre patriarcat et hégémonie de la race blanche OU société non-sexiste et sans classes, mon choix du cœur est fait sans problème…

    Odalisque
    (femme noire)

  6. Casimir Fluet said

    En tout cas, là, les fachos, ils ont moins la pêche et ils la ramènent moins. Après le premier tour des présidentielles, ils découvrent, les yeux cernés, que troller l’internet, c’est bien marrant mais ça suffit pas pour changer le monde ou peindre les murs des chancelleries en brun peste…

  7. Tourelou said

    Plusieurs diront un jour… Ha, Ysengrimus nous l’avait bien dit!

  8. Esmeralda la Gitane said

    [Je seconde ce panneau. Ajoutons que comme Madame LePen a fait face à peu de ce genre de quolibets (tant mieux, d’ailleurs), voilà une indication assez nette sur de quel segment de la population ils viennent… — Ysengrimus]

    • Esmeralda la Gitane said

      Je suis entièrement d’accord! Quelle honte de s’attaquer à ce couple parce qu’il n’est pas « conventionnel ». Et les vieux cons qui se pavanent avec des minettes alors? Au vingt-et-unième siècle il est lamentable d’en être encore à ce genre de méchanceté sexiste et réfractaire. N’avons-nous pas lutté pour une égalité de tous les droits? Apparemment les femmes sont encore jugées comme des objets décoratifs, des produits de consommation datés et c’est absolument inacceptable! Est-ce que Trump a été attaqué sur l’âge de sa femme? Alors quoi? Passé quarante piges les femmes ne doivent accepter que des rôles de grand-mères ou de doyennes revêches? Oublions la crise de la quarantaine que l’on pardonne si facilement aux hommes et vive la révolution des femmes mûres!

      [Je seconde. Ceci dit, Marine LePen, 48 ans, malgré une campagne tempétueuse de tous les bords, n’a essuyé aucune intervention miso dans ce genre. Et elle pouvait devenir présidente de la république. Indépendamment de ses positions politiques pitoyables, il reste que les Français ont, l’un dans l’autre, prouvé là qu’ils sont prêts pour une présidente. — Ysengrimus]

      • Esmeralda la Gitane said

        Je pense que cette attaque miso portait surtout sur la différence d’âge qui ne concerne pas Marine LePen. Elle pourrait être attaquée sur d’autres flancs par ailleurs. Le débat est définitivement axé sur le fait qu’une femme qui n’est plus en âge de procréer soit mariée à un homme relativement jeune et sans enfants. Là est le problème. C’est un reliquat patriarcal particulièrement récalcitrant. En ce qui concerne les Français je ne sais pas si la performance de Marine indiquent qu’ils sont prêts à avoir une femme comme présidente. J’aimerais le croire mais, comme dans le cas d’Hillary Clinton, je pense qu’il vaut mieux attendre une femme qui le mérite vraiment…

        [Il reste que le silence radio de ce genre de niaiseries sur Marine LePen fut singulièrement rafraîchissant… Même l’élection de Macron dit quand même que sa situation maritale ne fut pas un paramètre. Cette élection a prouvé une autre chose: l’internet n’est pas la vie. Les petits fachos qui trollent le net avec leurs conneries n’en gagnent pas leurs élections pour autant… Pan, dans les dents… — Ysengrimus]

      • Esmeralda la Gitane said

        Ouais, ceci dit je trouve quand même lamentable qu’une fois encore le Front National parvienne au deuxième tour. L’histoire se répète et on apprend rien du tout, comme d’habe. Sans déconner, les Français veulent-ils vraiment avoir un jour un gouvernement facho?

        [Ceci dit, les fafs, c’est partout en Europe. Les autres se sont lancés dans l’Europe néo-libérale fric-pognon-pin-pon et maintenant ils paient le prix de leurs conneries sous la forme de facho-fureur. — Ysengrimus]

      • Esmeralda la Gitane said

        C’est pas réjouissant du tout. D’autant plus que Marine est beaucoup plus dangereuse que son père à mon avis. Elle est moins conne, présente bien, inspire certainement plus confiance, en gros elle est nettement plus crédible et digeste que lui. Et elle n’a pas dit son dernier mot…

        [Bah, elle finira par s’enliser, comme Trump. Trump, oublie son populisme et sa démagogie. C’est le G.O.P. sans plus… — Ysengrimus]

    • Tourelou said

      ET… C’est Brigitte qui va mener la France! Vous saurez-me le dire… 😉

  9. Raphael Scaleta said

    Paul Laurendeau, le texte est intéressant mais également bourré de clichés et de raccourcis. quand aux personnes qui commentent l’article, on comprend aussi dans quel monde tout ça nous emmène, le communautarisme à outrance, d’où égalité et réconciliation. Regardez les com des gens qui signent et à coté entre parenthèse « femme noire », »femme juive ». donc dans ce monde on doit appartenir à une catégorie pour exister…sûrement que finalement les cons sont partout.

    • Martin Turquoise said

      Il faudrait nous signaler les clichés et les raccourcis de ce texte parce que franchement, je ne les vois pas. La suite du développement: JE NE SECONDE PAS…

      • Mais si, Martin, vous secondez, je vous donnerai même la médaille de la veulerie pour les avoir écrits en majuscules, ces mots. Ceci dit, il est toujours injuste de juger les gens sur quelques-unes de leurs phrases. En fait on ne fait que s’amuser dialectiquement ou bien critiquer ses propres démons par le support désincarné et interposé qu’est chaque post.

      • Martin Turquoise said

        Tu présentes l’extrême-droite comme si c’était une sorte de drogue capiteuse, dont on rêve en secret… CELA NE M’ÉTOURDIT PAS!

  10. Perclus said

    Votre héritage, jeunes idéalistes d’extrême-droite français. Méditez-le…

  11. Très bon article, dans la mouvance des législatives.

    Je pense que la meilleure façon de combattre l’extrême droite est à travers l’éducation, c’est pour cela que nous avons décidé d’essayer d’expliquer les instances politiques françaises à travers des vidéos (il faut bien commencer l’éducation par un bout).

    Je suis née en 1988 et j’ai vraiment l’impression d’avoir grandi dans un monde sans idéal, sans objectif autre que celui d’une consommation absente de sens autre que l’accumulation. Et je comprends que des jeunes cherchent leur idéal, cherchent le sens de leur vie et qu’ils le retrouvent dans des valeurs conservatrices et communautaires. Mais je pense qu’il faut rappeler à ces personnes qu’il y a des idéaux bien plus intéressant à suivre. Que des objectifs comme la répartition des richesses, le vivre ensemble ou l’écologie ne sont pas simplement des leitmotiv d’extrême-gauche mais qu’ils peuvent être les conditions d’une société apaisée et prospère.

    Sur ce, très bon travail 🙂

    [Bravo pour votre beau travail à vous aussi. — Ysengrimus]

  12. yvesdegrelle said

    Les fascistes ont raison de vouloir libérer leurs nations de la domination juive sioniste mondialiste (Rothschild + banqsters + isramerde) qui domine et vole l’occident. Le juif sioniste favorise en pays goyim (chrétiens, musulmans et bouddhistes) l’immigration massive et le multiculturalisme et l’islamisme terroriste (faux islam au service des sionistes mondialistes et d’Israël), la racaille, les sentiments antinationaux, les racismes anti-blancs et anti-noirs, l’islamophobie et la christianophobie, pour détruire les nations et civilisations goyim (chrétiennes, musulmanes et bouddhistes) pour permettre à la juiverie sioniste mondialiste et à Israël de dominer, piller, exploiter et racketter les peuples et nations goyim (chrétiens, musulmans et bouddhistes). Voir sur Google:

    1 la France sous l’occupation sioniste
    2 Marine LePen, le discours fondateur contre l’oligarchie, la banque et la finance
    3 stratégie sioniste: diviser pour mieux régner
    4 les juifs et la domination mondiale
    5 Al-Qaïda, c’est la CIA
    6 pourquoi les sionistes aident ils les islamistes?

    Les juifs sionistes et l’état d’Israël sont antichrist, antichrétiens et antimusulmans. Le but de la juiverie sioniste est de détruire chrétienté et islam en les poussant à s’entre-tuer pour permettre à Israël et aux sionistes de dominer et voler l’humanité entière comme le promet le Talmud juif. Voir sur Google:

    1 Israël TV insulte Jésus
    2 la doctrine du Talmud sur les chrétiens
    3 ces juifs qui haïssent Jésus
    4 les goyims ont été crées pour servir les juifs (selon le Talmud juif)
    5 poussons les goys à s’entre-tuer, rabbin Ron Chaya

    Le communisme est également (comme le capitalisme usurier), une création juive sioniste pour détruire chrétienté et islam et permettre à l’élite juive communiste de dominer et voler les goyims (chrétiens, musulmans et bouddhistes). Voir sur Google:

    1 l’armée rouge sioniste
    2 le très chrétien Poutine a chassé les sionistes, les oligarques juifs et les communistes de Russie.

    • Ysengrimus said

      Doctrine aussi atterrante que sinistrement répandue et qui me confirme, trois fois hélas, que j’ai eu raison d’écrire, le cœur aux lèvres, l’ouvrage critique LIRE MEIN KAMPF.

      Sur Poutine, je vous propose la petite suite de mèmes suivante, intitulée POUTINE ET L’EXTRÊME-DROITE EUROPÉENNE.

      • Mura said

        Excellente série de mèmes, Ysengrimus. Pan dans le mille.

      • Greg Durable said

        Et voyez, petits idéalistes d’extrême-droite. Poutine, le soi-disant libérateur des peuple, se fout de vous. Il nie ouvertement vous appuyer. Soit il ment et confirme que, sans conviction, il vous considère comme des euro-pions, une commodité tactique. Soit il est sincère et, très ostensiblement, il vous renie, vous et vos petits idéaux bruns.

        POUTINE VEUT UNE EUROPE UNIE

        Bienvenue dans la petite politique sans idéal des bourgeois adultes…

  13. Armand said

    Un vieux croûton de formation marxiste nous dit d’abandonner nos idéaux pour ne pas finir désabusés… Je crois que votre texte s’adressait plutôt à vous, comme une sorte d’auto-psychanalyse. Rien de plus normal après tout, les communistes n’ont jamais autant été les idiots utiles du capitalisme qu’aujourd’hui.

    [C’est ça, c’est ça… Continue de rêver, Armand. Rêver, c’est toujours un peu se préparer des réveils… — Ysengrimus]

  14. YomoY said

    Pouvez vous me décrire votre anti-capitalisme en quelques lignes? Merci.

    [Voir ICI puis ICI puis ICI puis ICI et ensuite ICI puis enfin ICI. — Ysengrimus]

    • YomoY said

      Non, je veux dire: Êtes vous capable de synthétiser simplement votre anti-capitalisme en 2-3 lignes, chose indispensable.

      [Simple. Comme le capitalisme est en train de planter de toute façon, autant le bazarder, en méthode, avant qu’il ne nous bazarde, dans le désordre bordélique, et sans alternative… — Ysengrimus]

      • YomoY said

        Dans cette optique, comment faire avec la pièce maîtresse du capital: la dette.

        [Moratoire immédiat sur la dette, saisie, sans compensation, de toutes les grandes fortunes, abolition des budgets militaires et remise immédiate des avoirs financiers ainsi dégagés des accapareurs au service exclusif de la société civile. — Ysengrimus]

      • YomoY said

        Comment se protéger des puissances financières (individus et états capitalistes) qui feront tout pour déstabiliser le pays (média, attentat, balkanisation), du boycott économique de l’occident et de Bruxelles qui ne laissera pas faire.

        [Lutter. S’organiser collectivement et lutter. — Ysengrimus]

      • YomoY said

        Du fascisme soft non contrôlé qui rend les causes responsable, astucieux mais vraiment vil. Je comprends maintenant le miracle Français et que je n’en suis pas vraiment un.

        [Ce développement n’est pas particulièrement limpide YomoY… — Ysengrimus]

      • YomoY said

        La France est une femme, c’est pourquoi vous avez raison.

  15. Ysengrimus said

    LES MÈMES DE LA SEMAINE. Aujourd’hui: TRUMPOUTINE.
    .

  16. Nick Omouc said

    « Le clivage droite/gauche n’existe plus. Désormais le vrai clivage est mondialiste/identitaire. »

    (Michel Houellebecq, Soumission)

  17. Xiep said

    Tout ce qui a trait à l’extrême droite est traîné dans la merde par la matrice, tout ce qui est d’extrême gauche est promu. En une phrase, voici ce qui prouve que les « marxistes » sont les valets du capital. Après tout, Marx et Rothschild sont de la même tribu…

    [Au contraire, monsieur l’idiot utile du système. Tout ce qui a trait à l’extrême gauche anticapitaliste est traîné dans la merde par TA matrice, tout ce qui est d’extrême droite (capitalisme boutiquier nostalgique) est promu. En une phrase, voici ce qui prouve que les « patriotes » sont les valets du capital. Après tout, Conversano et Soral sont de la même patrie, la nation de Macron… — Ysengrimus]

    • Xiep said

      Ah oui, ça doit être pour ça qu’on ne parle jamais des crimes communistes et que l’extrême gauche a une impunité totale alors qu’on a condamné à perpette des militants de droite qui n’ont ni tué ni blessé…

      [Ah oui, ça doit être pour ça qu’on ne parle jamais des crimes capitalistes et que l’extrême droite, ton bel ordre établi si facho-compatible, a une impunité totale alors qu’on a condamné à perpette des militants de gauche qui n’ont ni tué ni blessé… — Ysengrimus]

  18. Bertini said

    Les pseudo intellectuels du net qui pensent faire de la politique en postant des mèmes: allez bosser à l’usine bande de mongoliens.

    Quant au texte il est fort mal écrit, d’une lourdeur lexicale à peine supportable (si pénible d’aller jusqu’au bout) et d’un aveuglement idéologique comme on en voit que chez les gauchistes indécrottables. Heureusement les maoïstes, marxistes, léninistes, communistes suivent la voie des dinosaures et crèvent tous doucement, CF l’exemple de Robert Hue et les scores du PC et de ses avatars depuis 1981.

    Vivement le retour de la burne pour remettre les idées en place à tous ces candaules, et pis, heureux de l’être. Triste époque… La grandeur impériale renaîtra sur les cendres de vos rêves puant la médiocrité adolescente.

    [La burne soralienne, ou sa béate absence, on l’a bien regardé opérer en débat national devant MacMacron, en 2017. Burne sparring-partner des faux-centristes-vrais-droitiers valorisés par elle. Une politicienne pleinement institutionnelle et, surtout, une idiote utile du système, ta burne adorée. Je te laisse la lécher, té. — Ysengrimus]

  19. Un Parasite said

    Je suis parvenu à lire cet article, par contre j’ai essayé d’en lire d’autres et je n’y suis pas parvenu: C’est trop verbeux… pour dire un truc très simple il y a des tournures de phrases et de la prose inutile qui rallonge inutilement le texte et le rend difficile à digérer. C’est ça le problème de la gauche: Trop d’intelligence. Autant les droitards en ont pas assez, autant la gauche c’est incroyable comme tout est sur-intellectualisé et comme on brode des heures même sur un truc qui va de soi… Bon sinon, pour le texte en soi, c’est quand même assez stupéfiant… Déjà c’est intéressant d’avoir le point de vue « d’en face », ça change… En plus là ça vient apparemment d’un authentique dinosaure de la vraie époque du temps jadis d’il y a quarante ans… et ça non plus on voit pas forcément ça tout les jours. De mon côté à l’extrême-droite j’ai connu des vieux dinosaures de cette époque aussi, et franchement t’avais pas plus idéaliste que ces types… Dire qu’à l’extrême-droite il n’y a jamais eu d’idéalisme et que c’était juste des « chiens de garde de la bourgeoisie », c’est un préjugé qui ne correspond pas à la réalité. D’ailleurs franchement comment tu peux croire qu’un type se lève le matin en mode « tiens et si je tabassait des gauches pour le plaisir parce que j’aime ça, et si au passage ça peut aider à maintenir le régime bourgeois en place histoire que j’ai plus de pognon et mes descendants non plus, bah tant mieux mdlol… » Autant qu’il aime tabasser des gauches pour le plaisir je veux bien le croire, autant que ce soit un porte-flingue sans âme ni conscience du grand capital euh… Bon mais bref, c’est intéressant d’avoir le point de vue d’en face.

  20. Abiteboule said

    Merci pour ce ramassis de conneries.

    [Ciel, un facho qui aime pas! Cher facho qui aime pas, si, de fait, vous aimez pas, ayez au moins la pudeur élémentaire de ne pas remercier ironiquement. Ça fait gnognotte bourgeoise en pleurniche. — Ysengrimus]

  21. Sam said

    @ Ysengrimus,

    Le fait est que le coeur de l’occident, son essence ethnocentrique, hyper-capitaliste et coloniale, son esprit profondément suprématiste… n’ont pas vraiment évolué depuis les deux guerres mondiales… et il faut croire pas d’une once en effet! Voyez juste comment on continue de raconter l’Histoire selon les occidentaux de tous poils, pour s’en rendre compte! L’occident n’a pas encore fait la moindre concession depuis qu’il a conquis les quatre coins du globe! Il a juste pris quelques rides, et on dirait… surtout pris conscience que ses slogans babacool, anti-guerre, ses slogans d’équité et d’égalité, ses virées rock’n roll, culture pop, sa libération sexuelle ou religieuse, ou encore ses appels au multiculturalisme ont fait partie d’une espèce de crise d’adolescence post-guerres du vingtième siècle, et ça s’arrête la! Encore pire, l’occident vend l’extrême-droite aujourd’hui comme un produit culturel occidental authentique, il a même pu assimiler des parvenu de toutes les cultures du tiers monde et même de l’Europe de l’Est, peu importe qu’ils aient le teint pâle ou basané ou les yeux bridés et portent aujourd’hui des prénoms comme Kévin, Jessica, Matt ou Angel, comme si c’était des gages de civilisation! 🙂 Il faut dire que l’occident ne lâchera pas le morceau aussi facilement que certains le croient… l’occident est prêt pour «la mère de toutes les guerres» s’il le faut, le pouvoir qu’il possède encore ne se partage pas, ni qu’il se dilapide en charité, ceux qui le convoitent devront faire une énième guerre pour le soumettre! Et les politiciens de droite partout en occident le savent et s’en servent et c’est bien pour cela qu’ils ont ces jeunesses mobilisées et prêtes à les suivre jusqu’en enfer!

    Bref, comme cela a déjà dû être mentionné maintes fois sur ce site, par vous, Robert et d’autres, Il faut supposer que derrière ce grand mouvement de recentrage des droites et extrêmes-droites occidentales il y a un véritable sursaut en occident justement pour ne pas perdre la face et le butin du colonialisme et post-colonialisme depuis Yalta et les deux guerres mondiales, pour s’approprier et se partager les ressources du monde entier, le butin de l’exploitation du tiers monde à l’heure où l’Asie, l’Afrique ou l’Amérique latine semblent sur le point de rétablir un certain équilibre en leur faveur! Et puisqu’aujourd’hui encore, les meneurs du fascisme mondial sont les big Data, pharma, les industriels de l’acier lourd du calibre «41xx» qu’on dit… constructeurs auto, camions, avions, armemens, et ingénierie et moteurs de pointe… qui dominent le monde encore et tous ont leur sièges en occident!

    Un peu comme l’exemple des ressources, les plus riches mines du monde entier sont encore dans le tiers monde mais cinquante ans après, à l’échéance et l’expiration des contrats initiaux qu’ils avaient en leur possessions, leur propriétaires occidentaux ont dû renégocier avec les états du tiers-monde un peu partout sur la planète dans les dernières décennies et au lieu des 90% qu’ils possédaient hier, ils se retrouvent avec des 45 ou 49% des parts… que ce soit au Chili, en Afrique ou ailleurs c’est la même histoire, un peu comme dans le plus grand gisement d’or, de cuivre et d’autres métaux dans le monde entier… dans la partie indonésienne de la péninsule de Papouasie Nouvelle-Guinée, la fameuse mine de «grasberg», dont le tour de table comptait des noms aussi sulfureux que les Rockefeller ou tiens… Henry Kissinger! 🙂 et en parlant de ressources… pétrolières cette fois, ça vient juste de péter entre l’Arabie Saoudite et leurs voisins les émirats arabes unis la semaine dernière au sommet de l’OPEP à cause des quotas de production ou d’extraction, et ce fut très mal vu par Washington… en inquiétant Moscou qui venait juste de sceller un gros deal avec les Saoudiens sur le pétrole justement! L’enjeu n’étant pas uniquement de vouloir relancer l’économie mondiale post-covid et mettre les avions et les unismes à plein régime, comme avant et comme il est annoncé, mais l’enjeu étant surtout la volonté saoudienne de vouloir un peu plus d’indépendance des américains et maintenir les prix bas en même temps de dominer ses concurrents sur ce marché et inviter les russes à des alliances stratégiques… (possibilités de développement du nucléaire civil)… bref, surtout que c’est une histoire de vie ou de mort pour le prince héritier saoudien MBS aux commandes depuis 2015 qui craint sa mise à l’écart du trône par Biden en faveur de son cousin plus légitime le prince Naief… depuis le départ de Trump… (dont l’affaire Kashoggi entre autre est un mobile aux mains des américains)!

    Pour revenir à nos moutons, il existe bel et bien un idéal recherché par la nouvelle droite occidentale et par occidentale il ne faut plus exclure les Russes… et l’Allemagne est remise au point où elle était entre les deux guerres, toujours démilitarisée et exclue du gâteau africain et asiatique que se disputent aujourd’hui Américains, Chinois et Russes, et on lui demande de soutenir une Europe en décomposition, chose qu’elle ne veut plus assumer ! les tensions d’hier ressemblent à celles d’aujourd’hui comme deux gouttes d’eau, le Royaume-Uni qui s’est retiré de l’Europe fait désormais cavalier seul et réorganise sa nouvelle offensive à travers son influence toujours intacte dans les pays du Commonwealth comme nous au Canada ou en Australie ou à Hong Kong et aux quatre coins du globe qui regorgent de ressources, d’or, de métaux de diamants et de capitaux de la City…., et qui exercent des pressions efficaces sur la Chine… capables de ramener la Chine dans leur giron dans l’avenir!

    Enfin, ce que perçoivent les citoyens lambda du monde entier comme étant des phénomènes de droite qui s’accentuent, du racisme, des nouvelles inégalités révoltantes dans le monde ne sont à mes yeux rien d’autre que la nouvelle offensive occidentale ethnocentrique, fasciste et hégémonique de vouloir rappeler le monde à l’ordre! Et lui signifier de ne pas trop croire en ces salades de droits de l’homme, ou droit des peuples ou d’égalité des races ou de fumisterie «démocratique»… et autres slogans et balivernes avec lesquels on nous a endormi pour un temps! Ces jeunesses de l’extrême-droite sont bien plus déterminées et même branchées au système nerveux de ce système qu’on ne le pense… et ils comptent d’ailleurs la jeunesse dorée et fortunée de ce système, reléguant aux laissé pour compte et aux enfants de la populace «paumée» et fauchée de s’inscrire dans le mouvements de gauche idéaliste et pédante….

    • Robert Bibeau said

      @ Sam

      Tu écris ceci: «Il faut dire que l’occident ne lâchera pas le morceau aussi facilement que certains le croient…, l’occident est prêt pour »la mère de toutes les guerres» s’il le faut, le pouvoir qu’il possède encore ne se partage pas, ni qu’il se dilapide en charité, ceux qui le convoitent devront faire une énième guerre pour le soumettre! » et ainsi de suite tout au long de ton commentaire tu utilises le générique L’OCCIDENT fait ceci veut cela – NOUS LES OCCIDENTAUX avons fait ceci et cela.

      As-tu pensé qu’en OCCIDENT COMME EN ORIENT d’ailleurs l’immense majorité de la population est asservie – aliénée – réprimée – esclave salariée – que les puissants veulent vaccinés – espionnés – contrôlés contre leur gré. Quand le soi-disant OCCIDENT massacre les populations du Moyen-Orient et de l’Afrique aucun référendum populaire en OCCIDENT n’accrédite ces crimes de guerre – ces génocides organisés par les patrons – les capitalistes occidentaux et leurs larbins politiciens occidentaux.

      IDEM en ORIENT. Vingt ans de guerre de l’OTAN en Afghanistan – quel prolétaire occidental a approuvé ce massacre de population innocente – que des sous-fifres – collabos afghans d’Orient – ont entériné?

      L’histoire de l’humanité n’est pas l’histoire des chicanes entre capitalistes d’Orient et d’Occident mais bien l’histoire de la lutte de classe patrons – capitalistes orientaux et occidentaux contre prolétaires – salariés orientaux et occidentaux unis en une seule classe sociale.

      Leur Occident d’oppression n’est pas le notre.

      Merci de ton commentaire, Sam.

      Robert Bibeau

  22. Robert Bibeau said

    @ Ysengrimus

    Tu écris – fort justement – ceci:

    «L’extrême-droite n’est pas structurellement anti-système. Elle sert le système à fond les ballons. Que fit la seconde guerre mondiale hitlérienne dans toute sa ferveur torride pendant six ans (1939-1945), si ce ne fut faire le lit objectif du libéralisme triomphant des Trente Glorieuses (1945-1975) et de sa suite de crises contemporaines. Penser changer le monde avec une programmatique de fachos éculés venu de Russie ou d’Iran, ma foi, il faut vraiment vouloir rêver.»

    Je n’apporterais qu’une modification à cette phrase percutante. J’écrirais pour ma part: De l’extrême-droite à l’extrême-gauche en passant par toutes les variances politiques droitistes-centristes-gauchistes ne sont pas structurellement anti-système. Elles servent le système à fond les ballons…chaque tendance bourgeoise à sa façon…

    Il est advenu enfin de façon évidente – irréversible – même si règne partout la confusion et le chaos le temps de la grande opposition de classes – non pas entre la politique bourgeoise de la droite – contre la gauche MAIS de la bourgeoisie – du capital – contre le prolétariat – le salariat.

    Pour le prolétariat droite et gauche n’ont aucune signification – aucune pertinence politique et surtout économique et historique L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ EST L’HISTOIRE DE LA LUTTE DE CLASSE DANS LE CHAMP ÉCONOMIQUE D’ABORD.

    Pour le reste ton texte cher Ysengrimus est excellent. L’extrême-droite et l’extrême-gauche sont biens telles que tu le décris… Mais prend note que leur degré de naïveté est au diapason du degré de complexité de cette société contemporaine aliénante.

    Robert Bibeau

    Merci.

    [Te voici économico-syndicaliste maintenant? Ou mieux, nihilo-bibiste? Plus de rouge, plus de brun, plus de noir… le drapeau blanc? Croire nier tous les partis est, en soi, une prise de parti… et pas nécessairement la plus prolétarienne, en fait… — Ysengrimus]

    • Robert Bibeau said

      @ Ysengrimus

      Je ne nie pas les partis politiques, cher Ysen… Je nie les différences fondamentales entre ces partis gauchistes et/ou droitistes. Il n’y a que des différences cosmétiques entre ces partis…
      EXEMPLE dans cette guerre virale covidienne dont nous vivons-endurons la saga depuis vingt-quatre mois TOUS les partis bourgeois – de gauche comme de droite – se sont rangés derrière une version ou l’autre du narratif dominant.

      La populace – et le prolétariat ont due s’organiser seul (ICI à Montréal le 1er Mai trois péquenots ont appelé à une manif anti guerre virale (100 000 manifestants spontanés) – pendant que la gauche et la droite – syndicale et autre appelaient à une cérémonie muselée de prière auprès des seigneurs de guerre (3000 cérémoniels masqués braillant leur désespoir fatigué).

      Elle était dans la rue ce jour là – la scission fondamentale entre TOUS les partis politiques bourgeois organisés et le prolétariat spontané – désorganisé… pour l’instant.

      Je ne t’accuse de rien Ysen je débat avec toi à partir de faits concrets.

      Robert Bibeau

  23. Sam said

    @ Robert,

    Par «occidentaux», je ne visais pas les prolétaires occidentaux en règle générale, quoiqu’on ait réussi à coopter une partie d’entre eux aussi et leur rejetons aujourd’hui et les recruter eux aussi dans une espèce de «corps de réserve des droites mobilisées» par le biais des enjeux de l’emploi et des intérêts qu’on leur a imposé pour préserver leur privilèges en emploi etc… mais je visais principalement autant les élites que les politiciens, qu’une grosse partie de la bourgeoisie et surtout les industriels qui connaissent mieux que quiconque ces enjeux économiques et y risquent toutes leurs économies…

    Comme tu sais cher Robert, aujourd’hui, même au sein du prolétariat, il y a de nouvelles classes sociales! Il y a les prolétaires bien organisés qui sont établis, bien logés et bien nourris… et souvent embourgeoisés… etc, et il y a les prolétaires de la base dispersés, et privés des moindres emplois stables et de quelconques privilèges et bénéfices à long terme… et privé de l’opportunité de s’organiser ou se faire syndiquer comme les autres, et ils sont très nombreux à faire tourner des industries entières en occident, qui vont du tourisme aux usines qui emploient temporairement, aux centres d’appels, ou aux métiers du tourisme et de la restauration…etc… (on nous ment en disant que ce sont principalement des étudiants…) …et il y a aussi face à ces deux catégories, d’abord les petits auto-entrepreneurs qui vivent dans des conditions précaires, ensuite les rentiers de l’aide sociale en occident qui eux ne travaillent même pas et vivent sur les allocations de l’état, et parmi eux certains vivotent comme des parasites tirant profit de ces rentes en menant des petits business et trafics à côté! Bref… nous sommes loin de l’image d’un prolétariat uniforme ou uni…

    Et pour aborder un autre aspect en rapport avec le billet, on remarque qu’en occident et depuis ces trente dernières années que l’extrême-droite tente et réussit assez bien de réécrire l’histoire et la présenter comme l’unique antithèse de la version officielle, notamment l’histoire du vingtième siècle et des deux guerres mondiales. Ainsi, on ne cesse de de pointer du doigt le fait que l’armée allemande du troisième reich et la population allemande ont été volontairement exterminés par autant Staline que les alliés, que ce soit dans les camps de la faim ou les bombardements pendant et après leur victoire, on instille le doute sur le fait que Hitler n’aurait jamais envahi la Russie si Staline n’avait pas annexé une partie de la Pologne et d’autres coins de l’Europe de l’est juste après la signature du pacte de non agression qu’il a signé avec Hitler… Bref, toute l’histoire de la seconde guerre mondiale est revisitée au scalpel sans cesse et chaque faction de l’extrême-droite européenne nous livre sa version! Le tout se faisant grâce à l’inexactitude des données sur les morts et les disparus dans chaque pays… et au point que certaines données présentent des écarts gigantesques en termes de nombre de victimes, que ce soit en Allemagne, en Biélorussie lors du retrait graduel des troupes allemandes, en Ukraine ou en Pologne, en Serbie et ailleurs… et donc tirant largement profit des versions officielles biaisées retenues autant dans le camps soviétique que celui des alliés! Bref, on exploite le fait que Staline ait songé à rejoindre le camps de l’axe avant l’invasion surprise par Hitler de la Russie… ou que les américains auraient largement pris le parti du troisième reich selon des accords secrets entre Hitler et la maison blanche au début aussi… bref, avec nulle mentions des purges de Staline ou celles des américains dans les ghettos des noirs et des immigrants, ou encore envers les premières nations, ni les purges de Hitler envers les tziganes et les minorités sur le front de l’Est…. Bref pour résumer, la censure toujours en vigueur sur l’histoire mouvementée de l’occident en ce vingtième siècle est depuis toujours et encore aujourd’hui exploitée à fond par les mouvements d’extrême-droite de tous poils au point que des «académiciens» Américains, Anglais, Français, Canadiens et autres y prennent part volontiers avec un agenda d’extrême-droite dans le collimateur!

    Merci pour ta réponse, Robert.

    • Robert Bibeau said

      @ Sam

      Pour ma part je ne m’intéresse pas du tout aux chicanes qui opposent les agioteurs de la gauche et de la droite à propos de la première – et deuxième guerre mondiale non plus que du stalinisme ou du nazisme – l’histoire a statuée sur ces questions et nul ne peut revenir en arrière.

      Dans ton post une phrase m’interpelle assurément. Tu écris ceci: «Bref… nous sommes loin de l’image d’un prolétariat uniforme ou uni…» Là tu m’intéresse. Tu parles du futur de notre classe sociale voilà mon unique préoccupation.

      Tu as malheureusement raison – le prolétariat est éclaté – divisé entre gauche – centre – droite – extrême et apolitique – très pauvre et moyen pauvre et même quelques couches de prolos se croyant tirées d’affaires, en équilibre sur le fil de fer du capital suspendu au-dessus de l’enfer de la crise qui est en cours.

      Au milieu de ce chao social dont la division du prolétariat n’est que le reflet – que doivent faire les prolétaires révolutionnaires?

      Voilà la question cruciale.

      Robert Bibeau

  24. Sam said

    @ Robert,

    Je tiens à préciser par ailleurs que j’ai parfaitement saisi le sens du billet d’Ysengrimus…. qui tente de mettre en garde et ramener le troupeau de l’extrême-droite sur le bon chemin on va dire… surtout les jeunes, ceux et celles qui s’y sont embourbé par erreur ou par ignorance… etc, or que mon point dans mes commentaires était de vouloir préciser selon mon opinion sans contredire Ysengrimus, que cette extrême-droite est le fruit d’une culture complexe et obéit à un agenda tout tracé à l’avance par les suprématistes d’abord intellectuels, académiciens, auteurs, historiens, chercheurs occidentaux qui cultivent eux-mêmes ces idéaux sans jamais l’admettre publiquement, et qui confortent et encouragent les autres élites, bourgeois, industriels et maintenant le peuple aussi a s’y embourber!

    L’occident tout autant, n’est pas uniforme ni uni non plus comme on sait tous…. mais lorsque je l’accusait en généralisant dans mon commentaire, de n’avoir pas pu évoluer ni faire la moindre concession, je parlais sur le plan officiel et sur ces tendances et discours de droite et d’extrême-droite qui justement veulent aujourd’hui l’absoudre de tous ses péchés et crimes d’hier et d’aujourd’hui! Je ne parlais pas du peuple occidental en général qui, lui, a beaucoup évolué tout de même, et graduellement se voit forcé de reconnaître les erreurs commises par ses dirigeants, en son nom en plus! À titre d’exemple chez nous ici, les Canadiens blancs pure laine aujourd’hui se retrouvent complètement embarrassés et choqués par les histoires de pensionnats Indiens… bien que ces Canadiens aient en majorité fuit la religion et les églises depuis des lustres et sont parfaitement au courant des pratiques de ces dernières à l’encontre du peuple en premier lieu depuis toujours… il aura fallu la découverte macabre des fosses communes et l’indignation généralisée de la population pour que l’establishment suive aussitôt cette fois et admette l’horreur de la chose…

    Enfin donc, et à mes yeux, pour qu’on se comprenne ici… pour pouvoir parler d’évolution notable de «l’occident» sur le plan de sa responsabilité morale et éthique historique ou contemporaine, il faudrait que ce satané establishment admette par exemple devant son propre peuple qu’il l’a forcé hier à envoyer ses propres enfants aux grandes boucheries des guerres mondiales, condamné les enfants du peuple pourtant blanc et pure laine, à crever déchiqueté par les obus ou suffoqué par les gaz moutardes, ou encore connaître lui aussi le sort des fosses communes… puisque cet «occident» a le devoir moral de reconnaître de manière primordiale les crimes commis envers ses propres enfants! Je ne me fais aucune illusion là-dessus… et c’est l’esprit du billet d’ysengrimus en réalité…

    Mes amitiés mon cher….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s