Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

L’ordre établi est facho-compatible

Posted by Ysengrimus sur 7 août 2019

L’ordre établi contemporain pseudo-moderne et éclairé est en fait hautement facho-compatible. Il génère les fascismes, les nostalgies du capitalisme de papa, les phalanges xénophobes, les groupes armés, les 3% et autres meutes grondantes et rampantes. C’est une hypocrisie intégrale de dirigeants centristes sans intégrité ni entrailles que de prendre des grands airs affligés quand ces phénomènes sociologiques brunâtres se manifestent et viennent faire leur petit tour dans les médias. Nos gouvernants hypocrites et véreux nous racontent que ces groupes qui se baladent dans la nature en portant des armes sont surveillés par la police et tout et tout. Le fait est que si ces colonnes armées s’appelaient Organisation Drapeau Rouge Anticapitaliste, leurs membres seraient déjà tous en taule pour port d’arme illégal et soi-disant encouragement au soi-disant terrorisme. Mais comme ce sont des fachos, on les laisse bien tranquilles, en se lamentant qu’ils ont droit à leur petite liberté d’expression suspecte et gna et gna et gnagnagna. C’est exactement comme les radios poubelles. Si les radios poubelles prônaient la révolution prolétarienne, elles seraient déjà fermées, claquemurées, cadenassées. Elles gueulent facho, miso, omniphobe et xéno. On les laisse faire. Notre petit ordre établi propret et fausset est totalement facho-compatible. Mais pourquoi donc? J’y vois deux grandes raisons.

REMPART DE CONFORMITÉ: Fondamentalement, l’ordre établi est de droite. Il sert le capital, l’autoritarisme entrepreuneurial, et est un agent veule et translucide des intérêts nationaux bourgeois. Les mouvements fachos font exactement la même chose. La facho-compatibilité de l’ordre établi est donc d’abord et avant tout une grande harmonie d’idées, une profonde histoire d’amour inavouée. Les mouvements et tendances fachos expriment les mêmes vues que l’ordre établi, simplement ils le font en plus nostalgique, en plus roide, en plus caricatural, en plus explicite, en plus sommaire, en plus grossier. Ce n’est pas une nouveauté. Ils disent tout haut ce que le tout de la société bourgeoise bon chic bon teint pense tout bas. Les fachos apparaissent donc, pour l’ordre établi, comme une sorte de haut-parleur tapageur, diffusant le son de sa vision du monde en grotesque, en distordu et en bruyant. Et ce faisant, on se donne le parfait REMPART DE CONFORMITÉ. En effet, si des groupes fachos se manifestent et que personne ne réagit trop, c’est bien que l’ordre établi arrive à imposer en sous-main le consensus de vision du monde qu’expriment les susdits fachos. Brandissant leur version plus vive du phénomène de conformité ambiante, les fachos donnent la tonalité d’un temps, surtout dans le silence ambiant. Des antifas se pointent soudain de l’autre bord de la rue? Qu’à cela ne tienne. On les bloque et on arrête leurs meneurs. Les lois bourgeoises sont aussi facho-compatibles que le reste de l’ordre bourgeois et, patatras… ce sont les antifas qui se retrouvent en position objective de désobéissance civile, en s’en prenant, sur un modus militant, à la merde brune légalistement couverte. La société bon chic bon teint, elle, ne bouge pas. C’est bien, encore une fois, qu’on arrive à perpétuer un consensus implicite, craintif ou indulgent, en faveur des valeurs brunes et réacs. Voyez l’ordre établi comme le bouteur, avec son moteur et son pilote. Et voyez les groupuscules fachos comme la pelle du bouteur. Adéquatement incurvée, la pelle du bouteur permet au pouvoir bourgeois d’avancer à contre-côte et de pousser dans l’autre sens tout ce qui est progressiste, sans que le consensus social bon chic bon teint ne soit compromis. Regardez la boue, la terre et la merde après la balade nivelante du bouteur. Elle est où? Elle est pas sur le bouteur, le moteur ou le pilote. Elle est simplement sur la pelle. Les fachos (pelle du bouteur bourgeois) se salissent eux-mêmes en servant involontairement leurs maîtres. Ils sont les troupiers utiles du REMPART DE CONFORMITÉ sociale des bourgeoisies qui les engendrent.

IDIOTS UTILES: Les fachos ne sont pas seulement des troupiers utiles. Ils sont aussi des IDIOTS UTILES. En effet, s’ils poussent le bouchon trop loin, sortent de leurs gongs et se mettent à s’agiter par trop, ils font automatiquement passer nos dirigeants institutionnels, qui sont des minus, des rétrogrades et des suppôts, pour de remarquables progressistes. La campagne présidentielle de 2017 en France fut la représentation criante, flamboyante et évidente de ce phénomène. Macron, qui est un laquais chronique du capital, passe pour un scintillant progressiste, compétent et éclairé, simplement parce qu’il se retrouve avec Madame LePen comme faire-valoir. Elle donne une image visuellement accrocheuse et tapageusement exploitable de positions exagérées, expressives, torgnoleuses, trublionnes et pisse-vinaigre. Elle devient la méchante de guignol à abattre, qui bonifie le crossouilleur en costard qui, lui, a le dessus, en bout de piste. Pas besoin d’épiloguer. Les fachos sont les IDIOTS UTILES de l’ordre établi. Ils lui permettent de nettement définir la position extrême, grossière, grotesque, caricaturale qui fait passer la condition de serviteur soumis du capital pour une vision éclairé, progressiste, modérée et viable. L’ordre établi sent bien que les vraies forces motrices de la société civile sont des forces de  progrès. Ces forces sont sourdes, sociétales, profondes, occultées aussi. Gestionnaire d’image en crise permanente, l’ordre établi, crypto-réactionnaire et trouillard, souhaite qu’on l’identifie, lui et personne d’autre, aux forces de progrès qu’il trahit ouvertement en sous-main. Il a donc besoin d’un solide croquemitaine social lui permettant de faire passer son centrisme de centre-droite (donc de droite) pour un centrisme de centre-gauche. Classique, ancienne, faisandée au possible, la mobilisation des fachos comme IDIOTS UTILES est une manière de jeu de contrastes. Tout se chipote en fausse demi-teinte, dans la perspective sempiternellement auto-engendrée de la politique du moins pire. C’est: de la doctrine du moins pire comme une des ritournelles de la politique contemporaine. On fera mieux demain, demain, après-demain. Pour l’instant, voyez, voyez… il faut encore et encore se démarquer du sinistre repoussoir facho.

.

En cherchant la martingale qui raviverait leur capitalisme patapon de barbons-barbouzes, les fachos sont assez souvent de bonne foi. Pire que la mauvaise foi: la bonne foi. Les fachos se font croire et font croire à leurs sectateurs ahuris qu’ils combattent le système (mondialiste, financiariste, ploutolâtre, etc). En réalité, ils en sont les apologues les plus virulents. D’abord le facho est pro-capitaliste. Il est pour l’entreprise, contre le déclin (y compris le déclin passant pas une phase financiariste) du capitalisme historique. Ensuite le facho est militariste. Nationaliste, il est candidement d’accord avec la guerre et les budgets militaires. Le facho défend l’autonomie des corps constitués. Autant dire que c’est un factieux potentiel permanent. Le facho est contre l’immigration. Il promeut la prédominance du blanc, de l’euro-aryen, du redneck. Il est contre les bonnes femmes, les métèques et les tafioles. L’ordre établi bien pensant adore tout ça. Il bave du désir de revoir ces valeurs d’autrefois revenir en grande. Aussi l’ordre établi aime bien que le thermomètre facho soit bien planté dans le fion de la société civile, pour tester en permanence où en est sa fièvre hargneuse. Une chose est limpide  (et là, tout le monde le reconnaît, même les fachos): l’ordre établi est hypocrite. Pour lui, la valorisation des groupes sociaux à base ethnoculturelle, c’est de la rectitude politique, donc, de la relation publique, sans plus. L’ordre établi ne veut pas vraiment d’un progrès social sociétal (avancées pour les femmes, les gays, les groupes ethniques, les instance victimaires de toutes farines) et encore moins d’un progrès social post-capitaliste radical (avancées vers un socialisme effectif, pouvoir démocratique direct et non feint du prolétariat). L’ordre établi ne veut d’absolument rien de tout ça. Pour lui, tout ça, quand ça s’impose malgré lui, c’est un fatras de concessions qu’on fait, la mort dans l’âme, parce que la société avance implacablement, progresse comme une force objective, et qu’on y peut fichtre rien. Ce que l’ordre établi veut (sans le dire) c’est ce que les fachos manifestent (en le disant). Mieux, l’apparition tendancielle, largement tolérée, des fachos EST le symptôme patent de ce que l’ordre établi recherche. L’ordre établi freine le progrès social tout simplement parce que le progrès social nous mène vers la fin du capitalisme et vers rien d’autre. L’ordre établi se sert du boulet facho au pied du monde, pour retarder l’échéance. La soumission de l’ordre établi à la classe bourgeoise, sa conformité factice et pro forma à toutes formes de progrès social est l’explication motrice du fait que l’ordre établi est, en fait, fondamentalement facho-compatible.

Et pourtant, jouer avec le fascisme, c’est jouer avec le feu (aussi au sens littéral du terme). Le dernier siècle et ses dizaines de millions de morts en témoignent mieux que quiconque. Bien philistin et bien ignare, l’ordre établi courtichet contemporain n’en a cure. Il faut voir là la netteté myope de ses choix. Tout ce qui, sociologiquement sert le capital en freinant les avancées (REMPART DE CONFORMITÉ) ou en donnant au capitalisme et à ses thuriféraires des allures de visionnaires modérés (IDIOTS UTILES) légitime le maintient vivoteur d’un bouillon de culture fasciste. L’ordre établi assume le risque. C’est comme pour une centrale nucléaire. Et après tout, si ça s’aggrave, on donnera la garde nationale et ce sera un autre bon coup de légitimation des uniformes verts par résorption fracassante des uniformes bruns. Les groupuscules et autres phalanges fachos sont tout bénèf pour notre ordre établi veule de serviteurs des pouvoirs bourgeois. C’est bien pour ça que l’engeance fasciste n’est pas près de nous décoller des basques. Tant que ses conditions objectives d’engendrement ne seront pas analysées et déracinées, elle persistera. Or, le capitalisme étant ce qu’il est surtout en ces temps de dérive usuraire, l’extrême-droite, c’est la droite qui l’engendre. Point final. Nier ça, c’est tourner le dos à la compréhension la plus élémentaire des rapports de classes dans les sociétés tertiarisées contemporaines. Profitons aussi de l’occasion présente pour dénoncer cette mensongère symétrie des extrêmes qui fait que l’ordre établi faux-centriste met l’extrême gauche (anticapitaliste) et les fachos (procapitalistes) dans le même sac et secoue le tout, en pleurnichant. Il s’agit de bien salir les rouges par les bruns et de produire le genre de merdasse idéologique indiscernable que nos médias conventionnels de baratineurs serviles relaient ensuite docilement, sans conscience, sans analyse et sans vergogne.

.
.
.

Paru aussi dans Les 7 du Québec

.
.
.

13 Réponses to “L’ordre établi est facho-compatible”

  1. Caravelle said

    Je trouve ce développement très juste et éclairant.

    • Denis LeHire said

      Une fois de plus, l’actualité confirme rapidement les analyses d’Ysengrimus:

      Il a ajouté que son gouvernement envisageait sérieusement de désigner le regroupement des antifascistes au sein de l’Antifa comme une organisation terroriste. On ne sait pas ce qu’il voulait dire par là, puisque le gouvernement américain n’a pas les moyens juridiques pour déclarer qu’une organisation nationale est un groupe terroriste. LA PRESSE

      Les Antifa, des terroristes et les Fa… des bonnes gens qui manifestent en ville. Littéralement atterrant.

  2. Serge Morin said

    Le découpage est excellent. C’est en plein ça.

  3. Magellan said

    Le rapport fusionnel entre capitalisme et fascisme est ancien. Ysengrimus a bien raison, ici, de nous en exposer les ressorts contemporains.

  4. Hibou Lugubre said

    Excellente synthèse comme on pouvait s’y attendre de Ysengrimus qui résume très bien où nous en sommes!

    Cette sortie d’Ysengrimus qui met les point sur les i me donne envie de rajouter que le fascisme occidental de l’ordre établi à pratiquement réussi à vider la société de son contenu, en usant de créativité débordante, en s’appropriant la technologie, et en dictant la voie à suivre, il cherche à récupérer et travestir la notion du progrès pour la mettre au service de sa dérive usuraire comme vous dites, n’hésitant plus à exploiter les plus vulnérables à des fins de subsistance, les vieux, les enfants, les femmes, les mères célibataires, les étudiants, la jeunesse innocente, comme jadis la jeunesse hitlérienne, mais cette-fois ci comme une armée hétéroclite de cafards, d’insectes, ou de sous-humains ou peu importe au service du capital, pour fructifier le capital. Les fascistes qui se marrent en attendant, n’ont jamais été autant convaincu de la justesse de leurs fichues causes! Les groupes paramilitaires ou d’extrême droite, les conservateurs de tous poils, les flics et les élites dont les juges, les avocats, les milliardaires, les politiciens et les parlementaires législateurs sont tous du même bord presque et veillent au grain à ne pas ébranler le système! Face à eux, quelques universitaires qui se comptent sur le bout des doigts n’en reviennent pas! Est-ce à ce point que nous pouvons être cupides, méchants et sans états d’âme?! Pour l’anecdote, un article lu ailleurs il y a quelques mois révélait un monde dont j’ignorais tout! Des universitaires néerlandais qui essayaient d’étudier et comprendre un nouveau segment de l’économie, celui de la ‘’Sex Web Cam’’ sont unanimes: il n’y a pas que les étudiantes qui paient leurs cours depuis leur chambre de campus universitaire du Maryland ou du Texas qui s’y adonnent, il y aujourd’hui à travers le monde des millions de jeunes, de vieillards, d’handicapés, d’enfants, de transsexuels ados, de mères célibataires, parfois enceintes et de jeunes déscolarisés qui tentent à un moment ou un autre de subsister grâce à cette industrie bien rodée qui génère des milliards de dollars de profits, quand ce n’est pas la voie royale qui les mènera à la dépression, au suicide ou un avenir noir assuré! Une industrie dont sont parfaitement complices des émetteurs de cartes de crédit archiconnu, et les autorités américaines entre autres qui laissent volontiers opérer cette ‘’niche’’ et exploiter la nudité de candidats et candidates du monde entier! Une visite du site californien ‘’Chaturbate’’ (allez, je m’en fout et je le nomme) dont parlait l’article entre autres ne peut vous laisser indifférent! Des enfants presque (ils ne sont pas mineurs d’après l’article) sont là nus ou en tenue légère à vous supplier d’acheter et miser des jetons pour en mater plus! L’horreur absolue pour du fric dont ils ne verront même pas la couleur du tiers de ce qu’ils ou elles auront collecté! Cette industrie emploierait des millions à travers le monde, aux États-Unis, en Amérique latine, en Europe (de l’Est surtout), en Asie et en Afrique, et même en Australie, en nouvelle-Zélande et au Canada! Que dire de plus! On savait que certains étaient contraints de gagner leur vie avec leur cul, mais là, c’est rendu que d’autres, bien plus malins gagnent leur vie avec la dignité des autres, celle de leurs victimes, au vu et au su des banques, des gouvernements, du ministère du Revenu et j’en passe ! Merci à nos gouvernants de ne pas s’en soucier de ça aussi, et d’alimenter directement et indirectement les groupuscules comme la Meute et autres rassemblements pour défendre ’’notre identité, notre race et notre culture’’ qu’ils disent! Franchement Merci !…

    • Marie Verne said

      Je ne vois pas tout à fait le lien entre votre développement et le propos d’Ysengrimus…

      • Hibou Lugubre said

        @ Marie Verne

        Cela peut paraître sans lien direct, mais l’extrême droite, la droite tout court et les conservateurs de tout poil dénoncent  »l’immoralité » de l’industrie du sexe, détestent les minorités, les immigrants, et toutes les composantes de la société  »dépravée » qui n’épousent pas leur thèses, mais n’ont rien contre le fait d’en tirer de l’argent qui va à l’état en partie… les  »races inférieures » les  »dépravés » et les ressortissants de pays ‘trou de merde » (comme dirait monsieur Trump) tout comme les utilisateurs sont les bienvenus sur le sol Américain mais virtuellement et à poil, pour verser plus de la moitié de leur paie à l’hébergeur Américain pour les premiers, et utiliser les seuls émetteurs de cartes de crédits américains admises dans le monde pour acheter les services pour les seconds. fascisme, totalitarisme financier, et (l’ancien comme le nouveau) capitalisme sont interconnectés, et interdépendants l’un de l’autre…l’exemple qui me traversa l’esprit dénonce l’une de ces facettes! voilà tout!

        Par ailleurs, sur un autre sujet relié aussi, saviez-vous d’où on tient nos statistiques ethniques au Canada et aux États-Unis, celles qui demandent à la population à chaque recensement de cocher la case qui décrit le mieux leur origine (blanc, hispanique/latino, noir/couleur, Native/ grandes nations, asiatique etc) et qui permet aux chercheurs universitaires de nous classer parmi les pays les plus racistes au monde rien que pour ça, eh bien cela trouve son origine dans l’Amérique blanche suprématiste, esclavagiste et ségrégationniste profonde qui avait institué une règle appelée le  »One drop Rule » ou  »goutte de sang », obsédée par l’idée de ne pas inclure dans la catégorie  »Blanc » toute personne blanche qui aurait la moindre goutte de sang noir, ou amérindien etc, car les unions mixtes existaient depuis toujours, après des décennies de chicanes dans la seconde moitié du 19ème siècle, cela à fini par légaliser et instaurer les lois de ségrégation raciale comme le  »Racial Integrity Act’, en 1924…et au fil des ans, imposer des statistiques raciales qu’ils nous ont refilé et qu’on utilise à ce jour…! Bref, les américains encore de nos jours poussent le bouchon jusqu’à aller prélever l’ADN de leurs anciens présidents et leur personnages historiques pour déterminer  »l’intégrité blanche » et  »rétablir la vérité ». Alors pourquoi au Canada nous utilisons ce genre de recensement encore ?! c’est une bonne question à laquelle je n’ai pas de réponse!

      • Hibou Lugubre said

        PS : et pour ceux qui en douteraient, non on ne tient pas ces statistiques du l’histoire des procédures administratives de l’immigration dans les ports de la côte Atlantique comme on croyait tous ! c’est bien de  »la règle de la goutte de sang » qu’on les tient…le one drop rule ! Ceci ma foi mériterait un billet de Ysengrimus là dessus !

  5. Tourelou said

    Difficile de trouver sa place quand il y a d’un côté les gentils et de l’autre les méchants!

    Le bénéfice du doute s’affaiblit…

    • Sismondi said

      Je préfère formuler les choses en termes d’ennemis de classes, dans une guerre sourde et sans passion. Mais chacun son affaire.

  6. Camarade said

    En guise de rappel.
    ————————————————-

    24 septembre 2017

    L’ordre établi est facho-compatible

    Je suis loin d’être automatiquement d’accord avec tout ce qui se dit sur le site des 7 du Québec, mais cela n’est pas nécessaire quand on veut s’instruire et il est toujours bon de varier les sources d’alimentation intellectuelle.

    Aujourd’hui je cède la parole au camarade Ysengrimus (Paul Laurendeau) pour son billet du 22 septembre 2017 dont je goûte et savoure chaque mot. Jugez-en par vous-mêmes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s