Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

Mai 68 – Mai 88 – Mai 08 – Quarante graffitis de l’ère intermédiaire

Posted by Ysengrimus sur 28 mai 2008

C’était en mai 88, vingt ans après Mai, vingt ans avant ce jour, et il y avait partout dans Paris, des graffitis. Il ne se passait rien de percutant, rien d’historique, rien de bien précis, mais ces traces graphiques fugitives de la constance de la résistance humaine, sociale et politique ne sauraient mentir… Nostalgie d’un temps intermédiaire entre nous et Mai (et… je suis un ancien de Denis Diderot alias Jussieu, vous l’aurez deviné).

1- VIVE LE MYTHE ERRANT (Jussieu)

2- VOTONS MITTERRAND, HÉLAS (Jussieu)

3- INTELLECTUELS RÉVOLUTIONNAIRES OU PANTINS SERVILES (ET CORROMPUS DANS LEUR DÉMISSION) (Jussieu)

4- TROTSKOS SSALIGOTS (sic – Jussieu)

5- VIVE L’IMAM KHOMEINY, LE GUIDE (ici un second graffitiste a biffé et remplacé par FUHRER) DES OPPRIMÉS DU MONDE (Jussieu)

6- À BAS TOUT. VIVE LA MORT (Jussieu)

7- QUOI DE PLUS PUANT QU’UN TROTSKO (Jussieu)

8- ANARCHIE VAINCRA (Jussieu)

9- MURS PROPRES, PEUPLE MUET (Jussieu)

10- BEGIN, HITLER : KIF, KIF (Jussieu)

11- SHARON = CHAROGNE (Jussieu)

12- VIVE LA LUTTE DES JUÏFS ANTISIONISTES (Jussieu)

13- P.C.I., PIÈGE À CON (Jussieu)

14- LA TÉLÉ REND CON (non loin du parc de Montsouris)

15- MATÉRIALISME HYSTÉRIQUE (banderole d’une manif féministe sur une photo au Centre Simone de Beauvoir)

16- LA BOURGOGNE AUX ESCARGOTS (rue Notre-Dame-des-Champs)

17- LES PUTES AU POUVOIR, LEURS FILS Y SONT DÉJÀ (Place d’Italie)

18- CHIR(arn)AC (Place d’Italie)

19- RAS LE VIOL, MACHOS DEHORS (dans le métro, un huit mars)

20- VOTONS ROUGE SANG (dans le métro – celui là est de moi)

21- HITLER EST DE RETOUR SOUS LE MASQUE TRANQUILLE DU RACISME ORDINAIRE (dans le métro)

22- SÉNAT = MAFIA DE DROITE (sortie de la station de métro Nationale)

23- TINTIN (sous un bronze de Thomas Paine, sur le boulevard Jourdan)

24- I.R.A. PUNK (dans le métro)

25- TOUS À LA MANIFESTATION CONTRE LA CHASSE À COURRE , À MONTMARTRE (station de métro Cité Universitaire)

26- USA = SS (station de métro Concorde)

27- DÉPENSEZ MOINS. VOLEZ PLUS (station de métro Luxembourg)

28- MANGEURS DE VIANDE = AFFAMEURS DES PAYS PAUVRES (station de métro Denfert-Rochereau)

29- QUAND NOUS, LES PUNKS, SERONT AU POUVOIR, L’ANARCHIE ET LE CHAOS RÈGNERONT (station de métro Porte d’Orléans)

30- USA, HORS DE GRENADE – URSS, HORS D’AFGHANISTAN – CHINE, HORS DU TIBET (station de métro Luxembourg)

31- 1984 : 2 + 2 = 5 (station de métro Saint Michel)

32- UNE FRANCE, UN ROI. VIVE ALPHONSE II, ROI DE FRANCE (dans le métro)

33- L’ŒIL ÉTAIT DANS L’ANUS ET CONTEMPLAIT COCTEAU (rue Racine, en lettres noires de 1 mètre de haut)

34- CARNAVAL – CARNAGE (sur la vitre d’une cabine téléphonique, boulevard Saint Michel)

35- JE NE SAIS PAS COMMENT SE FERA LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE, MAIS LA QUATRIÈME SE FERA SÛREMENT À COUP DE BÂTONS ET DE PIERRES – FRED (wagon de RER, en direction de la station Charles de Gaulle-Étoile)

36- NI TRUSTS, NI SOVIETS (Gare du Nord)

37- VIVE LA HAINE (station de RER, Cité Universitaire)

38- LIBÉREZ, SAKHAROV, LÉNINE VOUS ÉCRIRA (rue du père Corentin)

39- MAIS… 68 (Cité Universitaire)

40- JE NE SAIS PLUS QUOI ÉCRIRE (Cité Universitaire)

Mai68
.
.
.

Publicités

14 Réponses to “Mai 68 – Mai 88 – Mai 08 – Quarante graffitis de l’ère intermédiaire”

  1. emachede said

    Était-ce aussi profond et surtout aussi généralisé que les manifestations de mai 68? Cela ressemble plus à de simples célébrations qu’autre chose.

    En revanche, cette année il y a eu non seulement le côté nostalgique mais il y a et va y avoir assez de raisons économiques, politiques et sociales pour remettre ça. Et là ce sera plus qu’un hommage, ce sera un retour au source. Parce que l’évolution se fait rarement de manière continue mais par étape, par soubresaut. Gageons que ce soubresaut sera à la mesure des enjeux.

    cf: http://www.libertepolitique.com/public/decryptage/article-2192-Lecon-economique-:-la-congelation-des-droits-acquis.html

  2. Cher auteur, je connais Toronto pour y avoir résidé pendant deux ans.

    Il se trouve que je suis aussi une artiste: http://www.luce-caggini.com

    Mon travail d’artiste consiste essentiellement à évoquer cette Algérie magique que trente années d’exil n ‘ont pas effacée. C’est « mon thème » comme un centre de vie sans cesse renaissant, puisé dans ma jeunesse algérienne et qui me tiendra en effervescence jusqu’au bout. .Je suis née à Oran. C’est mon appartenance. C’est un sceau.

    Mai 58 ne fut pas « une protestation » mais une blessure .

  3. ysengrimus said

    A Emachede: vous avez bien sûr raison. Il s’agit simplement de signaler dans un ton situationniste (et non sans un peu de douce ironie) que même quand il ne se passe rien, il se passe quelquechose…

    A Luce Caggini: votre travail est très touchant. Fort, obsédant.

  4. popstitute said

    Les putes au pouvoir… très bon!

  5. ysengrimus said

    Leurs fils y sont déjà… plus triste!

  6. annotalim said

    La Bourgogne aux escargots, c’est pour ma part celui que je trouve le plus intéressant. Au moins, cela a quelque chose de paisible. La haine, quelle horreur!

  7. ysengrimus said

    Gastronomique, écologique, pacifiste, futuriste! Ce slogan, ironique en 1988, ne l’est même plus aujourd’hui…

  8. merci
    luce

  9. Guillaume said

    J’avais oublié à quel point Jussieu (ou je fus étudiant de 1989 à 1999) était un livre ouvert sur la pensée brut d’une jeunesse étudiante. On y trouve le pire mais aussi quelques très bons mots.

    Je crains toutefois que le désamiantage du campus n’ait effacé tout ça … dommage il aurait fallu classer le site avant!

    Merci Ysengrimus pour ce sujet original!

    • ysengrimus said

      Ce fut un vif plaisir. Né en 1958, j’étais dans mon bac à sable en 1968. Rien vu passer, sur le coup… Ceci dit, il est indubitable que je rejoins de coeur les valeurs de Mai, celles d’Octobre aussi, du reste…

  10. christian colas said

    Merci pour ce rappel à propos des graffiti de 68. Mais certains se rencontrent-ils encore in situ ?

    [Pas certain. C’est un mode d’expression éphémère… et vandalisable, lui aussi. Je me souviens vivement, vers 1988 donc, du graffiti L’ŒIL ÉTAIT DANS L’ANUS ET CONTEMPLAIT COCTEAU en lettres d’un noir opaque d’un mètre de haut, sur la rue Racine. Le ANUS fut éventuellement imparfaitement gratté et remplacé par un ART en rose, tout croche, beaucoup plus ringard et toc (L’oeil était dans l’art et contemplait Cocteau – je vous demande un peu. Bonjour l’édulcoration). Ce graffiti, ainsi irréparablement saboté, fut éventuellement nettoyé, lavé, éliminé, ce que tous ses admirateurs d’origine souhaitaient désormais secrètement. Sur la question de la continuité que vous soulevez, il faut aussi faire observer qu’une grande partie de l’art situationniste du court commentaire urbain classique se coule désormais dans l’expression, généreuse, ardente et séditieuse, du grand graffiti-signature mural, ornemental, souvent cyclopéen, plus cryptique dans ses formulations, mais tout aussi coloré (aussi an sens matériel du terme) et libertaire que ses prédécesseurs cursifs. L’œil était sur le mur borgne de hangar ferroviaire et contemplait demain… – Ysengrimus]

  11. Égérie said

    Moi, mon slogan 68 c’est:

    LIBERTÉ PANSEXUELLE SAUVAGE ET FOLLE, REVIENT. ILS T’ONT GRIMÉE EN PETITE RECTITUDE MINABLE ET PEUREUSE, FAISANT DE TOI LE PLUS HYPOCRITE DES CONFORMISMES CONTRITS

  12. « L’œil était dans l’anus et contemplait Cocteau ». Je comprends mieux d’où me vient ce regard que l’on qualifie souvent de « profond ».

    [C’est un alexandrin, en plus. – Ysengrimus]

  13. Mistral Simoun said

    Y en pas mal qui ne sont pas du tout démodés, je trouve… Ah, le joli mois de mai, un jour reviendra-t-il?

    [Un jour… – Ysengrimus]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s