Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

Archive for 26 mai 2008

Lettre ouverte à la Gouverneure Générale du Canada

Posted by Ysengrimus sur 26 mai 2008

tous des noirs

Madame la très honorable Michaëlle Jean, C.C., C.M.M., C.O.M., C.D. Gouverneure Générale du Canada

Excellence,

J’aimerais vous dire haut et fort que j’ai été très profondément heurté, indigné et commotionné par les propos injurieux et inacceptables tenus à votre endroit par Monsieur Victor Lévy Beaulieu en mai 2008, et j’aimerais partager avec vous et les lecteurs et lectrices de mon carnet la réplique que je leur donne. Elle vous est respectueusement adressée.

Voici qu’on veut faire allusion au colonialisme et à l’esclavage? Très bien. À la fin du film SPARTACUS de Stanley Kubrick (1960), quand le plus grand soulèvement d’esclaves de tout l’Empire Romain vient d’être brutalement écrasé, un centurion crie dans la vallée ou agonisent des milliers de gladiateurs révoltés en demandant autoritairement: LEQUEL D’ENTRE VOUS EST SPARTACUS? Tous les esclaves encore valides se lèvent l’un après l’autre, lentement, dignement, sereinement et répondent à pleins poumons, un par un, comme en un écho infini: JE SUIS SPARTACUS!

Voici qu’on veut conjecturer sur les origines étrangères et nationalités multiples des uns et des autres? Tout bon. Pendant les événements de Mai 68, dont nous évoquons ces temps-ci le quarantième anniversaire, un notable français du temps alla dire, pour légitimer l’extradition vétillarde, abrupte et arbitraire de Daniel Cohn-Bendit, l’énormité suivante (citation libre): «Les troubles étudiants sont le fait de petits groupes dont un des meneurs est le juif allemand Cohn-Bendit». Les protestataires étudiants se levèrent alors tous d’un bloc à Paris et produisirent collectivement un des plus puissants de tous les slogans de Mai: NOUS SOMMES TOUS DES JUIFS ALLEMANDS!

Dans cette double ligne d’inspiration et avec la plus ferme et la plus profonde des solidarités humaines envers vous, comme figure institutionnelle, comme compatriote et, par dessus tout, comme personne, voici donc ma réponse. Je la formule au nom de tous les canadiens et de toutes les canadiennes qui pensent comme moi. Le plus grand nombre possible j’espère.

MADAME JEAN, JE SUIS UN NÈGRE, NOUS SOMMES TOUS DES NÈGRES, ET VOUS ÊTES NOTRE REINE.

Paul Laurendeau

.
.
.

Posted in Civilisation du Nouveau Monde, Multiculturalisme contemporain, Québec, Vie politique ordinaire | Tagué: , , , , , | 29 Comments »