Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

LE SCULPTEUR

Posted by Ysengrimus sur 7 décembre 2019

LE SCULPTEUR de Claude Bolduc, 2016

.

Le sculpteur

Le sculpteur est badin
Car il n’est pas un mage.
Il émerge de loin
Il est dans une cage.

Un aréopage le suit
Et prend corps par sa force.
Un gorille pousse des cris
Et une chimère atroce

Se mire béatement
Dans notre œil atterré.
Pulsions et battements.
Grand collectif sculpté.

Le sculpteur a un petit peu peur
Des univers qu’il crée.
C’est que sa lassitude se meurt
En cet espace armaturé.

Rien ne s’y laisse éteindre.
Rien ne cessera de pendre.
C’est que sculpter, c’est prendre,
C’est que sculpter, c’est peindre.

.

Tiré de Claude Bolduc, Paul Laurendeau, (2019), RENCONTRE ONIRIQUE, Les Éditions Vue d’Artiste, 166 p.

.

.

.

25 Réponses to “LE SCULPTEUR”

  1. Caravelle said

    Poème magnifique. Quel art pictural tourmenté.

  2. Casimir Fluet said

    Qu’est-ce que c’est que ce tableau?

  3. Mistral Simoun said

    Il est amplement occupé, cet espace.

  4. Martin Turquoise said

    Rien ne cessera de pendre.
    C’est que sculpter, c’est prendre,
    C’est que sculpter, c’est peindre.

    Sublime.

  5. Fridolin said

    On dirait que ceux dehors se battent pour entrer et que ceux en dedans se battent pour sortir.

    • Observation minutieuse. Il y a dans ce tableau des êtres vaporeux venant du Monde de l’Invisible qui dansent avec le Sculpteur et finissent par se fondre avec ses angoisses métaphysiques et existentielles… pour le garder en cage.
      Puis comme l’a intuitivement pressenti Paul Laurendeau dans son poème:

      Le sculpteur a un petit peu peur
      Des univers qu’il crée.
      C’est que sa lassitude se meurt
      En cet espace armaturé.

  6. Batelier said

    C’est effrayant mais c’est spectaculaire.

  7. Égérie said

    Le voici, Claude Bolduc. Ma parole, il est craquant.
    .
    .

  8. Serge Morin said

    Oh, mes ami(e)s, voici la clef de l’énigme.

    CLAUDE BOLDUC ET NOTRE YSENGRIMUS

    Pas mal du tout…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s