Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

Petit bureau

Posted by Ysengrimus sur 7 novembre 2019

Table-de-travail-de-mon-enfance

Petit bureau de mon enfance
Infime et tout égratigné,
Que ne m’as-tu pas enseigné
Sur nos vieillesses qui s’avancent?

Tu es menu comme un bibelot
Démodé, poupin, ordinaire.
Une guitare aux cordes de fer.
Une rhapsodie de vieux grelots.

Oui, tu étais mon écritoire
Avec tes clowns et tes chevaux,
Ton manège et ton chapiteau
Et ta chaisette et tes tiroirs.

Mais, un matin ou bien un soir,
Je me suis levé, sans faconde
Pour aller dans le vaste monde
Et ne plus jamais me rasseoir

Devant toi, mon petit bureau.
Tout ton cirque s’en est étiolé
Comme le plus beau rêve, au lever
Ou comme la lune, au fil de l’eau…

Mais demain, on la refera
La bureautique de nos enfances.
On réactivera les danses,
Les dominos, la fantasia.

Tiré de mon recueil de poésie de 2019, RESSACS POÉTIQUES.

.
.
.

16 Réponses to “Petit bureau”

  1. Guillaume Bardou said

    Très beau poème.

  2. Caravelle said

    Nostalgique et touchant.

  3. Martin Turquoise said

    C’est bien vrai qu’un jour on se lève d’un espace où on ne se rassoira plus jamais. On n’y pense qu’après…

  4. Sissi Cigale said

    Est-ce que c’est le vrai petit bureau de ton enfance, ça, Grimus.

    [Oui… — Ysengrimus]

  5. Mirmille Marbre said

    Tu es menu comme un bibelot
    Démodé, poupin, ordinaire.
    Une guitare aux cordes de fer.
    Une rhapsodie de vieux grelots.

    Oui, tu étais mon écritoire
    Avec tes clowns et tes chevaux,
    Ton manège et ton chapiteau
    Et ta chaisette et tes tiroirs.

    Tellement beau, tellement touchant. Ça me tire les larmes.

  6. Miranda Delalavande said

    Il y a le ON LA REFERA qui est très fort, aussi. On ne retourne jamais en enfance… pourtant il y a des pics d’émotions qui nous font renouer avec cet héritage secret et on revit un peu ces petites extases si mystérieuses et si uniques, en vacance, avec des vieux amis, ou devant un beau paysage.

    • Odalisque said

      Oh très juste. Moi, c’est quand je retourne au village de mes grands-parents… Une émotion constamment altérée mais toujours renouvelée.

  7. PanoPanoramique said

    Cette photo corrobore que le petit bureau existe encore. Donc, c’est fatal. Ysengrimus y retournera.

  8. Tourelou said

    Se souvenir, y revenir… c’est magnifique ces moments jouissifs dans notre vie.

  9. Hélène said

    Tellement de beaux souvenirs que ce poème pour moi qui ai grandi entre mon grand frère poète et mon athlétique jeune frère sous l’œil inquisiteur de notre sœur aînée. Nous avons appris très tôt à célébrer, aimer et respecter nos différences. Merci à nos parents pour cet héritage si précieux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s