Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

Vingt proverbes arabes

Posted by Ysengrimus sur 21 août 2018

Le Souk, par Elizabeth Carolan

Le Souk, par Elizabeth Carolan

 

Nous avons tous un détracteur et un adulateur.

 

Je préfère l’inimitié du sage à l’amitié de l’ignorant.

 

Aime et montre. Hais et cache.

 

La constance des injustices fait la justice.

 

Les conjectures du sage sont préférables aux certitudes de l’ignorant.

 

Une perte évidente est préférable à un profit lointain.

 

Le voleur prudent ne dérobe rien dans la rue qu’il habite.

 

Jette de la boue sur un mur. Soit elle restera collée, soit elle laissera une trace…

 

Seule ta main arrivera à essuyer les larmes de ton visage.

 

Celui qui mange le miel doit envisager la piqûre des abeilles.

 

Si deux personnes te disent que ta tête n’est plus sur tes épaules, tâte la donc…

 

Traite ton fils adulte comme ton frère.

 

Un oiseau dans ma main plutôt que dix sur un arbre.

 

Quand tu frappes, blesse. Quand tu nourris, rassasie.

 

Il voudrait un chat en bois qui attrape les souris et ne mange pas.

 

Si tu es aimé du capitaine, tu peux t’essuyer les mains dans les voiles.

 

Tu me parles d’un poisson qui crachait du feu. Je te réponds que l’eau où il vit aurait éteint les flammes.

 

Les peuples ont la religion de leurs rois.

 

Le rassasié rompt le pain bien trop lentement pour l’affamé.

 

Qui vivra verra mais qui voyagera verra d’avantage.

 

 

Source: Joseph Hankí (1998), ARABIC PROVERBS, with side by side English translations, Hippocrene books, New York, 129 p. [les traductions françaises sont de Paul Laurendeau]

.
.
.

Paru aussi dans Les 7 du Québec

.
.
.

Publicités

20 Réponses to “Vingt proverbes arabes”

  1. Carolle Anne Dessureault said

    J’apprécie beaucoup les deux suivantes :

    «Le rassasié rompt le pain bien trop lentement pour l’affamé.»

    «Qui vivra verra mais qui voyagera verra d’avantage.»

    Merci.

    Carolle Anne Dessureault

    [Merci. Pour ma part, je trouve que Traite ton fils adulte comme ton frère est une des choses simples, droites et belles qu’a pu produire la portion masculine (si proéminente) de la culture des Arabes. Je vis aussi au rythme de: Les conjecctures du sage sont préférables aux certitudes de l’ignorant. — Ysengrimus]

    • Caravelle said

      Vraiment très beau. La toile est magnifique aussi.

      • Sally Vermont said

        Je suis allée en bibliothèque revoir la version anglaise de ce recueil de proverbes (il y en a beaucoup plus dans le recueil). Les traductions faites par Ysengrimus des vingt ici présents est excellente…

  2. Zébulon said

    Les proverbes sont parmi les crochets par lequel le voile se soutient dans la conscience humaine. Ce voile ne sert qu’à voiler la réalité à la conscience humaine.

    La bêtise humaine est infinie.

  3. Chloé said

    Il y a deux sortes de gens: ceux qui peuvent être heureux et ne le sont pas, et ceux qui cherchent le bonheur sans le trouver.

    L’or n’appartient pas à l’avare, mais l’avare à l’or.

    On est plus le fils de son temps que de son père.

  4. Tourelou said

    Magnifique ouvrage, ces traductions. Ce qui m’intrigue: pourquoi et comment avoir choisi ceux-ci, sur les millions de proverbes de ce monde?

    [Comme votre interrogation vaudrait pour tout choix, il me devient impossible d’y répondre pour chacun d’entre eux! — Ysengrimus]

  5. Line Kalinine said

    Le plus difficile philosophiquement, je pense, c’est:

    Une perte évidente est préférable à un profit lointain.

    Il y a là comme une sorte de pessimisme latent. Mais c’est aussi une critique radicale de la logique de l’enrichissement. Belle réflexion issue d’une grande culture de commerçants.

  6. Amina Amicale said

    Je me demande si celui-la est préislamique…

    Les peuples ont la religion de leurs rois.

    Pas facile à décider…

  7. Marie Verne said

    Aime et montre. Hais et cache.

    Absolument lumineux. Mystérieux et sensuel, en plus.

    • Mirmille Marbre said

      Bien vu. Moi, en effet, quand je pense à ce que je hais et cache, aime et montre… je pense à des parties de mon corps… (interdit de me demander lesquelles)…

  8. Guy said

    Les proverbes… c’est un peu comme «les bonnes raisons»… français ou arabes, c’est la même daube!

  9. Sam said

    Ces proverbes sont majoritairement issus de la culture arabe classique, sage donc… je vais en citer quelques uns dans la même veine, mais si vous voulez du piment, et parfois de la méchanceté, il faut les chercher dans la culture populaire, j’en citerais quelques uns qui me viennent en tête aussi, car il y’en a des milliers… attention la traduction est quasi littérale, mais je m’efforce de livrer le sens autant que possible… et bien sûr ils viennent originalement en vers et sont très courts en arabe… mais il faut retenir que ces proverbes pimentés dialectaux ne sont ni élégants ni délicats, on se les dit dans un langage familier uniquement, souvent dans le dos de la personne en question! 🙂 car en bonne société ou en famille, on utilise les proverbes sages de l’arabe classique, les vers de poètes connus, les vœux aussi (souvent en vers aussi), et les tournures et expressions plus polies pour dire les choses… manière plus subtile de passer des messages…

    1 – Proverbes classiques sages et anciens encore très courants:

    ‘’celui qui grandit jeune sur une manie, vieillit sur elle aussi’’
    Se dit surtout des vices, des mauvaises manies, ou de la vertu

    ‘’la meilleure parole, est courte et éloquente’’

    ‘’derrière chaque homme extraordinaire il y a une femme’’

    ‘’la femme sûre est meilleure qu’une forteresse’’

    ‘’Crains le mal de celui envers qui tu as fait preuve de générosité’’

    ‘’l’excuse est pire que la faute’’

    ‘’celui qui regarde les autres, mourra de peine’’
    Se dit de quelqu’un qui est envieux des autres

    ‘’Celui qui se mêle des affaires d’autrui, entendra ce qui ne lui plaît pas’’

    ‘’l’arbre fruitier est celui qu’on attaque avec des pierres’’

    ‘’Celui qui demande conseil, ne faillira point’’

    ‘’meilleur est le frère que ta mère n’a pas mis au monde’’

    ‘’le troupeau dispersé est conduit par la brebis galeuse’’

    ‘’les vents soufflent à l’encontre de ce que veulent les navires’’

    ‘’la vie c’est deux journées, l’une pour toi, l’autre contre toi’’

    ‘’la corde du mensonge est courte’’

    ‘’si tu vole vole un chameau, si tu aime, aime une lune’’
    Se dit du désir d’un homme pour une femme

    ‘’nul prophète est aimé dans sa patrie’’

    ‘’Dieu laisse faire, mais il n’ignore pas’’

    ‘’la patience est la clé de la délivrance’’

    ‘’Crise, solidifie toi, tu ramollira’’
    Se dit quand espère se sortir d’une crise

    ‘’je crains mes amis, car mes ennemis sont à ma portée’’

    ‘’le voisin est plus sacré que chez soi’’

    ‘’Si tu possède une opinion, sois celui qui possède une volonté’’

    ‘’celui qui se noie n’a pas peur de se mouiller’’

    ‘’prends la femme humble, même sur une natte de paille’’

    ‘’il y a de l’amour ce qui tue’’
    Pour parler de l’amour qui tue à petit feu, ou du crime passionnel

    ‘’Béni soit l’homme qui se connaît à sa juste valeur’’

    ‘’la nourriture n’a de goût qu’en présence du bien aimé’’

    ‘’il n’y a pas d’amour sans guerre’’

    ‘’la solitude est meilleure que la mauvaise compagnie’’

    ‘’la parole de l’homme est la balance de son esprit’’

    ‘’le corps est la tombe de l’âme’’

    ‘’le moindre mal est de trop’’

    ‘’peu et renouvelable (ou permanent) est mieux que abondant et éteinct’’
    .

    2- Proverbes populaires anciens pimentés et un peu méchants

    – »Si les pêches (fruit) pouvaient guérir, elles guériraient leurs vers… »
    Se dit sur le donneur de conseils devrait commencer par soi même… 🙂

    -‘’quand la poule pond, le coq a mal au cul’’
    Se dit de l’indélicat qui se mêle des affaires des autres 🙂

    -‘’quand la vache tombe, les couteaux se multiplient’’
    Se dit du lynchage d’une victime par les mauvaises langues

    -‘’laisse ce chameau allongé’’
    Se dit pour éviter d’évoquer la multitude de problèmes

    -‘’Ce à quoi cogite le chameau, est connu des chameliers’’
    Se dit comme mise en garde de ses adversaires ou son tuteur..

    -‘’corps d’éléphant et cervelle d’oiseau’’

    -‘’méfies toi de l’envieux qui se réveille’’

    -‘’la langue n’a pas d’os’’
    Se dit pour réfléchir avant de parler

    -‘’la poule est mourante, elle ne pense qu’à picorer’’
    Se dit pour se moquer de la vieille capricieuse

    -‘’n’achètes rien sans vérifier, et ne te lie d’amitié ou d’amour jusqu’à ce que tu essaie’’

    -‘’celui qui n’a point d’argent, sa parole est sans sel’’
    Pour ironiser sur le mépris des pauvres

    -‘’à défaut de devenir une étoile dans les cieux, soit une bougie chez toi’’
    Se dit de la femme

    –‘’Celui qui te précède d’une nuit, te précède d’une ruse‘’
    Se dit sur le respect qu’on doit à son aîné…

    -‘’ne pose pas la selle avant les rennes, et noues un nœud solide, et ne parle que lorsque tu réfléchis, ou tu le regrettera’’

    – ‘’ne dis jamais je regrette, dis j’ai appris‘’

    -‘’tu ne saura mon bien que lorsque tu connaîtra les autres’’

    -‘’découvre tes faiblesses, avant que les autres ne les découvrent’’

    -‘’prends soin de ton âne, et tu fera ton pèlerinage dessus’’

    – ‘’les coiffeurs apprennent sur la tête des orphelins’’
    Se dit de ceux qui improvisent

    -‘’celui qui porte la couronne, connait aussi le besoin’’

    -‘’l’homme c’est la prestance, car même le bouc porte une barbe’’

    -‘’l’avare dîne deux fois au souk’’
    Se dit de celui qui marchande trop et fini par payer le double du prix

    –‘’la maîtresse des hommes envie la veuve’’
    Se dit de l’envieuse

    –‘’celui qui veut la prospérité laboure avec ses pairs’’

    -‘’celui qui a du safran, le met même dans les escargots’’

    –‘’que te manque t-il toi le nu, une bague mon seigneur‘’
    Se dit des gens qui veulent du superflu, inutile ou du luxe

    –‘’boucher, il dort sans dîner‘’
    Se dit de celui qui se prive, ou qui subit la malchance qui ne lui sied pas

    -‘’les funérailles sont grandioses, et le mort est un rat’’
    Se dit pour critiquer un évènement tapageur, ou exprimer sa déception sur une occurrence

    -‘’la pire catastrophe, te fait rire’’

    -‘’est ce que l’âne connaît le gingembre’’
    Se dit pour critiquer l’ignorant

    –‘’le rouge à lèvres sur la morve!‘’
    Se dit par les femmes sur une femme sans goût…

    –‘’l’entrée du hammam n’est pas comme sa sortie’’
    Se dit lorsqu’on trempe dans des choses complexes… ou les problèmes

    –‘’ne s’incruste entre l’ongle et la chair que la saleté‘’
    Pour critiquer sévèrement un indiscret…

    –‘’Aies la foi, et dors avec la vipère‘’
    Se dit pour ne pas faire facilement confiance ou au premier venu

    – ‘’ma main et celle de la sage femme, jusqu’à ce que le bâtard naisse aveugle’’
    Se dit souvent en cuisine… de celui ou celle qui persiste à mettre sa main à la patte sans qu’on lui demande.

    -‘’peu importe ou tu frappe le chauve, son sang coulera’’

    –‘’si nous sommes tous des princes, qui guidera les ânes’’

    –‘’celui qui n’atteint pas la grappe, dit que le raison est amer’’…

    –‘’l’imam de la soit disant baraka, entre à la mosquée avec ses babouches‘’
    Pour exprimer sa déception sur ses attentes de quelqu’un

    –‘’celui qui creuse un trou, tombe dedans‘’
    Se dit du comploteur…

    –‘’il n’est pas mort, c’est juste ses tripes qui soient sortis’’
    Pour ironiser sur un fait accompli

    -‘’l’âne est une gazelle aux yeux de sa mère’’

    –‘’il tue le mort, et marche dans ses funérailles‘’
    Se dit de l’effronté qui n’a pas froid aux yeux

    –‘’Celui qui quête, le fait dans les grandes maisons’’
    Pour dire que si vous devez demander une faveur, demandez la aux grands…

    –‘’le mariage d’une nuit, se gère en une année’’
    Se dit souvent pour les marié(e)s impatients, ou irréalistes… etc pour dire que le mariage dure qu’une seule nuit, mais demande un an de casse-tête

    –‘’les pur sangs sont attachés, les ânes se cabrent‘’
    Se dit ironiquement lorsque les moins méritants sont aux commandes

    –‘’elle est folle, et on lui demandé de faire des youyous’’
    Se dit d’une femme immature, lorsqu’elle fait des excès

    –‘’Celui qui n’a pas de seigneur, à sa maîtresse’’
    Se dit généralement dans un état de colère, dans la face d’un pourfendeur de bonnes manières ou du droit, comme quoi, il aura ce qu’il mérite… un peu comme une menace

    –‘’le minaret est tombé, pendez le coiffeur…!’’
    Se dit d’un bouc émissaire à qui on fait une injustice

    –‘’la belle est humble, la moche fait ce qu’elle veut’’
    Critique empoisonnée d’une femme dépourvue de bonnes manières

    –‘’la foi de l’aveugle est dans sa canne’’
    Se dit plus pour dévisager un imposteur… mais peut se dire dans d’autres contextes

    – ‘’Plus elle caquette, plus elle pond…(en parlant de la poule qui pond des œufs en caquetant)…Se dit lorsqu’on est inondé de soucis…qui s’accumulent…:))

Répondre à Odalisque Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s