Le Carnet d'Ysengrimus

Ysengrimus le loup grogne sur le monde. Il faut refaire la vie et un jour viendra…

  • Paul Laurendeau

  • Intendance

Microcélébrité?… ou célébrité sans intermédiaire

Posted by Ysengrimus sur 29 avril 2008

Celebrite sans intermediaire

Autrefois, cette dame un peu forte à la voix au petit velour se serait fait mettre dans le son (i.e. ici, ils lui auraient dit: vas-te coucher, tu es trop forte)

Une dame un peu forte se met subitement à chanter son petit karaoké sur YouTube. Sentiment étrange quand on l’écoute. Il y a un fond de velour là dedans. Cela vibre. on le sent vachement et… des dizaines de milliers d’autres internautes confirment notre impression diffuse mais imparable. Les journaleux, ces préchiprécheurs sur le déclin, nous crient alors: c’est une autre microcélébrité. Or, ce terme de “microcélébrité” est boiteux, téteux, condescendant, en un mot: médiatique. Il donne une impression de petitesse (comme dans “petit” peuple) qui déforme passablement les choses. Si ton cabotinage sur YouTube est cliqué par des miiliers, des millions de gogos, il n’y a rien de “micro” là-dedans. Je parlerais plutôt de CÉLÉBRITÉ SANS INTERMÉDIAIRE. Autrefois, cette dame un peu forte à la voix au petit velour se serait fait mettre dans le son (i.e. ici, ils lui auraient dit: vas-te coucher, tu chantes trop mal, tu es trop forte, cela ne pognera juste pas) par un studio, un agent, toute une vermine d’entremetteurs et de déformeurs qui sont aujourd’hui voués à lentement se reconvertir ou disparaître parce qu’ils sont remplacés par une technologie de masse simple d’accès. Mais il ne faut pas s’y tromper. Le public fait bel et bien toujours sa sélection. Il y a donc bel et bien toujours des gagnants et des perdants, mais les metteux dans le son et autres filtres élitaires ne sont plus là pour dicter la norme des goûts populaires. Je suis plutôt très pour. Aux gens de faire leur choix directement et de juger par eux mêmes ce qu’ils retiendront comme marquant leur temps. Et, j’insiste là dessus, une fois ces intermédiaires expurgés, eh bien… le problème intellectuel ou artistique reste entier. Il y a des millions de farfeluteries qui se déploient sur YouTube et ailleurs. Certaines ne drainent que huit commentaires et d’autres en drainent huit millions (parfois sans même l’avoir voulu, comme quand Auguste mit le pied dans le seau d’eau d’un cheval de cirque et inventa involontairement le clown triste). Tout le monde a maintenant se chance et pourtant une sélection se fait encore. YouTube ou pas, il n’est toujours pas si évident de marquer son époque… La solution technique n’a pas du tout fourni la clef du mystère social en cause ici…

Le tout ici postule naturellement que YouTube ne se mette pas à censurer insidieusement ce genre de tendance vernaculaire… On sait déjà qu’ils protègent le copyright à fond le carton, ils pourraient tout autant -reniant alors ouvertement jusqu’à leur nom- se mettre à protéger l’intégralité de la Jet Set culturelle ancienne… moyennant rémunération discrète et sans trompette des instances menacées. Il faudra voir…

.
.
.

Publicités

9 Réponses to “Microcélébrité?… ou célébrité sans intermédiaire”

  1. lepapillonbleu said

    Merci d’être venu faire un tour dans la belle époque. J’aime bien les idées contenues dans cette note.

  2. ysengrimus said

    Merci, Papillon Bleu. Votre site est beau et vos idées sont inspirantes. On se reparlera.

  3. James said

    Bigre, l’idée est bien bonne. Je me permettrai de vous citer.

    Quelques remarques. Ces célébrités ne sont pas totalement sans intermédiaires: 1) il y a au moins YouTube, et ses diverses formes de censures. Si elles sont sans doutes légitimes pour la plupart, elles n’en sont pas moins un premier filtre. Pas de fasciste micro célèbre, pas de copieur non plus (normalement). 2) L’ordinateur. C’est un intermédiaire obligatoire à cette nouvelle forme de célébrité, et il est lui aussi un bien fin filtre. Sa possession ou son accès exclue toute une bande de pauvres d’ici ou d’ailleurs. Pas de micro célèbre du Sud (du moins moins).

  4. ysengrimus said

    L’ordi est un filtre inerte, strictement socio-économique, comme la guitare, l’ampli et le matos technique des orchestres rocks ou punks de jadis. Le boyau d’entrée reste donc bien plus large qu’il ne le fut jamais… et avec les ordis à 50 Euros pour le Tiers-Monde, cela ne vas pas se tasser…

  5. HawkFest said

    Un lien, ou à tout le moins le nom de cette grosse dame, pour que l’on puisse constater de visu ce que vous en dites, eut été judicieux.

    [Essayez toujours Lady Gripette – Ysengrimus]

  6. Lien vers cet article du Carnet d’Ysengrimus.

  7. Catoito said

    YouTube est devenu un vecteur majeur pour un certain nombre de carrières artistiques. Une fois de plus, Ysengrimus l’avait vu…

  8. Ysengrimus said

    Une célébrité sans intermédiaire titanesque de ce temps: JENNA MARBLES. Les visites dépassent le milliard. J’appelle plus ça « micro » à ce niveau…

  9. Serge Morin said

    T’as vu, le phénomène servirait à faire vivre YouTube, maintenant… Tout pour reprendre le contrôle du discours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s